Accueil > Comprendre, Agir > Agriculture, OGM > Faucheurs d’OGM > OGM : Si le roi est mort, vive le roi.

OGM : Si le roi est mort, vive le roi.

au fil du temps publié le 27/01/2008

lundi 3 mars 2008, par Jean-Yves Peillard

"Vous avez gagné !" nous annonce une dame dans la rue.
mais non madame, c’est encore une ruse pour casser le mouvement, même si le maïs OGM Monsanto 810 était interdit, il ne le sera que jusqu’à la sortie du MONSONTO 978, bien plus performant et "inoffensif" . Les scientifiques (en qui on peut avoir toute confiance) l’ont assuré, le maïs MON978 sauvera le monde de la famine. On lui a inoculé les gènes de la limace rouge du Canada, le pollen se déplacera donc lentement et avec son aspect gluant, ils ne pourra aller bien loin.
Cela fait 15 ans que cela traîne, et ces politichiens refusent toujours de se mettre en face de leur responsabilités.

Quelle nouvelle ! Un conglomérat de scientifiques qui émettrait tout d’un coup les preuves de la contamination à plusieurs km du mon810, alors que c’est à la portée de n’importe quel enfant de 4 ans de constater de temps en temps, une fine pellicule de sable sur les carrosseries de voiture par exemple, ce sable ne venant pas du bac à sable de la maternelle du petit frère, il provient forcément d’ailleurs. Alors que dire du pollen beaucoup plus léger.

Pourquoi ce résultat maintenant, pour enrayer un mouvement populaire pour mieux le dévier comme l’a été fait pour la prise de conscience populaire sur la question environnementale lors de ce pet de souris verte, afin d’éclater la bulle avant qu’elle ne devienne trop grosse.
Pourquoi cette lenteur pour exposer ces résultats A moins que le pollen MON 810 ait fait plusieurs fois le tour de la terre avant de se poser enfin dans la zone de prise d’échantillon des scientifiques.

Pourquoi cet éternel report sinon pour gagner du temps, repousser toujours plus loin leur responsabilité

La clause de sauvegarde n’est qu’une faible partie des revendications du collectif.

Et les OGM sont l’arbre qui cache la forêt, car côté pesticide par exemple ce n’est pas mieux, au même moment que l’on annonce une probable et maigre clause de sauvegarde, on nous annonce qu’un insecticide de la même famille gaucho et régent serait autorisé : le cruiser , c’est nouveau cela vient de sortir et cela va accélérer la colère des apiculteurs et paysans, jusqu’ici non violents mais pour combien de temps ? ils insistent beaucoup trop lourdement ces messieurs de l’agro business, on entend déjà des menaces de boycott de produits exportés, et plane encore le même genre de magouille qu’avec le soja.
Le massacre continue et les politiciens gagnent du temps, retardent l’échéance de l’affrontement fratricide entre "anti" et "pro". En l’absence de débat public, contradictoire et équitable, c’est bien ce qu’il risque d’arriver. Et ces messieurs n’auront plus besoin de faire des courbettes devant Kadhafi pour vendre des armes (et des EPR qui ne verront jamais le jour). Les armes seront achetées sur place à grand coup d’emprunt au Crédit Agricole, "les ouvriers auront du travail" et la boucherie historique pourra commencer.

Y a t- il une constitution où il est inscrit :
- le droit immuable des paysans à semer leur propre récolte ?
- le droit de produire et de consommer sans OGM ?
- le droit pour chaque pays à la souveraineté alimentaire ?
- le respect de la terre nourricière, de la biodiversité garantes de la survie des hommes respectueux ?

Ces messieurs sont experts en communication, dans leurs grandes écoles, il doivent avoir un portrait de Goebbels d’accroché, mais leur côté "Frankreich über alles" les perdra. Ils fonctionnent en circuit fermé, complètement déconnectés de la population.

Mais n’ont-ils pas honte de cumuler leurs mandats ?

N’ont-ils pas honte d’accumuler autant de richesses qu’ils pourrissent tout ce qui les entoure ?

N’ont-ils pas honte de faire des courbettes devant Kadhafi pour vendre des armes ?

N’ont-ils pas honte de piller l’Afrique comme au plus"beau" jour de la Coloniale ?

Enfin n’ont-ils pas honte d’être français ?

Ils ont sacrifié l’agriculture paysanne au profit de l’industrie et des financiers amis.

Ils ont sacrifié l’environnement sur le même hôtel et ils fuient toujours. Leur empire va s’effondrer comme un château de cartes, car ce château est basé sur le mensonge, la corruption et la lâcheté.

Entre deux Monsanto Les faucheurs savent aussi vider les bidons de pesticide, pas dans les égouts, dans l’Assemblée !

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d'indiquer ci-dessous l'identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n'êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions'inscriremot de passe oublié ?