Accueil > Dans le monde > Par chez nous > Rassemblement urgent en soutien aux migrants en Aveyron

Rassemblement urgent en soutien aux migrants en Aveyron

lundi 2 juin 2014

Bonjour,

Tout d’abord toutes nos excuses pour l’info de dernière minute... dû à des problèmes informatique !...

Mamuka Iufa, MIGRANT GÉORGIEN est retenu en centre de Cornebarrieu (31) depuis 25 jours et doit être expulsé sous peu.

D’autres migrants en situation précaire à Rodez , survivent avec leurs enfants grâce à la solidarité d’hommes et de femmes de l’Aveyron qui veulent que les droits de l’Homme soient respectés pour tous.

Aujourd’hui nous sommes nombreux à être solidaires des migrants et à refuser les orientations de la dernière circulaire Valls de mars dernier qui soucieuse d’afficher des chiffres, préconise à tous les niveaux de la procédure une accélération en vue de reconduite à la frontière.

Les résultats du dernier scrutin électoral pourtant, montrent combien cette politique du chiffre est vaine et peu fructueuse pour qui aurait des aspirations électoralistes.

Dans un monde globalisé, il est temps en France :

de ne pas brader nos valeurs et de retrouver dignité
de « dédiaboliser » l’immigration, d’en maîtriser certes les pourtours tout en en reconnaissant et valorisant l’intérêt,
de cesser plutôt que de la prolonger, cette politique du clivage développée « sans complexe » durant l’ère Sarkozy qui ne produit qu’un mal être et fragilise gravement notre société.

Rassemblement ce lundi 2 juin devant la préfecture de Rodez

17h30 - un point presse concernant l’actualité nationale et départementale pour les migrants

18h - petite chorale "Laissez passer les sans papiers", "Lily".... participation de tous ceux-celles qui le désirent

- Prises de paroles publiques pour dénoncer la situation et distribution de tracts conçue pour la circonstance....

Soyons nombreux !...

Nous demandons :

- Un traitement humain des réalités des migrants, au nom de ce que les frontons républicains nomment « Fraternité »

- Une instruction des demandes d’asile plus respectueuse des personnes qui applique le principe d’égalité et de non discrimination auquel est sensé se conformer le service public

- Des solutions rapides pour que les individus et familles déboutées ne soient pas réduits à vivre dans la rue, ce qui est totalement inacceptable !

- Un traitement moins mécanique et moins aux ordres de la politique du chiffre, avec la prise en compte des situations particulières, entre autre la destinée des enfants, et des efforts consentis par les migrants pour se conformer aux règles de notre pays et avec la possibilité d’installation de certains d’entre eux par le biais de l’exercice du pouvoir discrétionnaire dévolu aux préfets.

le Comité Pétrosyan et le collectif de citoyens indignés, pour un accueil respectueux et solidaire des familles de migrants

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d'indiquer ci-dessous l'identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n'êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions'inscriremot de passe oublié ?