Accueil > Divers et varié > A Méditer... > Politique Fiction

Politique Fiction

jeudi 20 avril 2006, par michaut

Etant un grand amateur de science fiction, j’ai quelques critiques à proposer en observant le cinéma ou les séries américaines

On constate que de par les époques on voit bien que la Maison Blanche indirectement ou directement a toujours fait passer des messages.

Quelquefois c’était très clair comme les propagandes pendant la 2ème guerre mondiale voire très drôle comme ce fameux dessin animé de Tex Avery avec le loup habillé en nazi.

On peut citer les films commandés par la politique américaine de soutien des armées notamment avec la contribution de John Ford qui a beaucoup participé. Egalement, il avait aussi participé à la « chasse aux sorcières » à l’époque de la liste noire. « Mc Carthy » dit maccarthisme est un sombre épisode de l’histoire américaine qui s’étala de 1950 à 1953.
Une atmosphère géopolitique a causé une véritable paranoïa. Charlie Chaplin avait eu aussi de nombreux problèmes à cette époque là, car il avait dans sa biographie « Le Dictateur » Qui pour le gouvernement de l’époque du maccarthisme était devenue une représentation communiste.
Pourtant le tournage se déroula de septembre 39 (c’est à dire dès le début de la 2ème guerre mondiale) à mars 1940, pour sortir sur les écrans le 15 octobre 1940 quelques mois après la capitulation de la France et le pacte germano soviétique.
Il reste le premier film ou un des tous premiers à démystifier le nazisme et Hitler.
Ce qui bien sûr arrangeait bien le gouvernement de l’époque à la Maison Blanche.

Voici un exemple des plus démonstratif avec « Le train sifflera trois fois » car ce film est une allégorie du maccarthisme, l’attitude des habitants de la ville étant censée être le reflet de celle des professionnels du cinéma qui dénonçaient leurs collègues.
Carl Foreman (le scénariste) fut d’ailleurs placé sur la liste noire peu après sa sortie.

Et la propagande américaine infiltrée dans le cinéma se tisse en trame de fond dans :
« L’invasion des profanateurs de sépultures »
de Don Siegel en 1956. En fait il y avait un message détourné vers une hypothétique invasion rouge, mais au lieu de la planète mars, il faut y voir l’URSS.

Parfois on peut trouver également des messages contre la politique de la Maison Blanche comme « Invasion Los Angeles » de John Carpenter qui reflète tout simplement un témoignage sur l’ère « Reagan », quand les valeurs de la droite, du capitalisme, étaient affichées avec excès.
L’œil du réalisateur lui, nous place du côté des opprimés, des exclus de la société, consommatrice et formatée.

Dans la dernière trilogie de Star Wars, une intrigue d’un homme politique, qui en suscitant la peur d’un risque d’invasion, trouve le moyen d’éradiquer les envahisseurs. Trouve le moyen de prendre le pouvoir avec cette hantise bien exacerbée, et bien sûr avec son armée en renfort, il prend le pouvoir et bâtit son empire. C’est étonnant mais cela me dit quelque chose... Pas vous ?!

Il faut quand même savoir qu’aux USA la droite conservatrice a appelé au boycotte du dernier volet de la saga Star Wars épisode III, pour son message anti-Bush, comme pour Fahrenheit 9/11 de Michael Moore en 2004. J’ai souvent l’intime conviction que les fictions nous préparent à des événements, ou nous préviennent par des critiques du gouvernement indirectes. Voici des exemples des passages du film mis en parallèle avec les discours du président des Etats Unis, afin de nous ôter des quelques doutes, si il nous en restait encore :

Palpatine :
Cherchant à renforcer la sécurité pendant le temps de guerre, le chancelier Palpatine persuade le sénat de renoncer à des libertés civiles et de l’élire comme empereur.
George W.Bush :
Cherchant à renforcer la sécurité après les attaques terroristes du 11 septembre 2001, le président Bush a invité les législateurs à passer le Patriot Act alors que les adversaires ont dénoncé une violation des libertés civiles.

La guerre des Sith : Palpatine commence une guerre pour détourner l’attention sur ses véritables motifs politiques.
La guerre de Bush : Bush persuade le Congrès d’aller faire la guerre en Irak basée sur des faux motifs.
Bien sûr la Maison Blanche a refusé de présenter ses observations sur la polémique. Ce qui est normal.

La légende dit que Shakespeare et La Fontaine faisaient leurs intrigues ou fables en pensant à des personnes de la Cour. Comme quoi ce n’est pas une nouveauté.

J’ai eu froid dans le dos en regardant deux des dernières séries américaines de SF, par exemple la nouvelle version de « Battlestar Galactica ». On dirait un message sur la fierté de la guerre et du drapeau il faut dire que la série a été créée durant les événements en Irak. De plus dans l’équipage du vaisseau il y a des Marines... Etonnant non ?! Pas très SF pour un peuple censé ne pas venir de la Terre ou des Etats Unis !

Puis, idem, dans la dernière version de Stargate SG1, celle avec l’acteur de la série Farscape (Ben Browder) les ennemis sont des religieux intégristes dangereux « les Tories ».
Je trouve ce rapprochement avec l’Islam d’un goût très douteux et provocateur, surtout lorsque l’on découvre les costumes. Je n’aime pas trop cette façon de façonner les apparences de conditionner le cerveau du téléspectateur.

Il faut savoir que le véritable pilote de Star Trek date de 1964 et non de 66, mais qu’il avait été refusé par les producteurs qui le trouvaient trop cérébral pour le simple téléspectateur américain et ne trouvait pas très crédible,non plus, qu’une femme soit le Premier officier. 30 ans plus tard une autre série de « Star Trek », « Voyager » avait comme capitaine une Femme.

La science fiction a toujours été au fil du temps révélateur d’une époque aux US.

Star Trek bien qu’également très Hollywoodien est toujours resté assez politiquement incorrect. Et toute ressemblance entre les Klingons et les Russes n’étant pas fortuite. Certains épisodes ont même été censurés, dans certains pays, à cause de scénarios sur la drogue et le terrorisme. Et notamment sur le racisme il faut savoir que dans les années soixante avoir un Russe un Japonais et surtout une Afro-américaine dans une série a beaucoup bousculé la télévision américaine. Martin Luter King en personne avait soutenu Nichelle Nichols « Lieutenant Uhura » qui avait beaucoup de pression sur elle étant la première actrice noire de l’histoire de la TV à tenir un rôle titre dans un show. Ce qui empêchait de dormir les « fantômes blancs ».

Comme quoi un show TV cette fois a réussi à bousculer l’environnement culturel de tout un pays.

Mais ce qui est valable dans un sens l’est aussi dans l’autre.

Depuis l’avènement de George Bush l’environnement télévisuel a beaucoup changé et comme par hasard au bout de 40 années de diffusion (de 1966 à 2006) et de création, Star Trek prend fin...
(10 Films et 5 séries plus une version animée).

De par les époques les messages détournés ont toujours fusés, les nazis se servaient bien de Nostradamus en lui faisant dire ce qu’ils voulaient pour leur propagande. Certaines méthodes de communication ont évoluée en gardant le même principe.

Quand on voit les programmes américains et la façon qu’ils ont de tout prendre pour de la réalité, alors on peut se poser la question sur l’impact de certaines émissions.
Le film de Michael Moore n’avait rien d’exceptionnel il surfait juste à contre courant. J’imagine très mal par exemple une chaîne comme ARTE sur les bouquets américains.

Il faut donc se méfier des manipulations de l’esprit. Je ne pense pas que les programmes américains pourraient avoir les mêmes effets chez nous, mais rien n’est sûr, la télé représente bien l’opium du peuple...

En France la grande messe du 20h est bien suivie et parfois comme parole d’évangile dans certains foyers. Aussi les sondages sont là pour nous empêcher de penser par nous-mêmes, en nous faisant croire qu’en nous interrogeant, ils nous demandent notre avis, ils contribuent, au contraire à influencer notre jugement par des questions orientées. Ils nous laissent croire au libre arbitre en nous laissant des petits cailloux blancs à suivre...

On dirait que ces derniers temps (Dans la SF) le retour d’une peur d’un soulèvement des machines refait surface. Comme Star Wars et ses clones ou Stat trek avec l’assimilation par les « Borg ». Plus distinctement, encore, avec l’adaptation au cinéma du livre de Isaac Asimov « I-Robot » et enfin après 12 ans d’absence sur les toiles le retour du « Terminator ». (Avec un quatrième opus en préparation) Et un autre retour avec les « Cylons » de « Galactica » Sans oublier « Matrix » Y a-t-il un message là- dessus ? A part le dormeur doit se réveiller de « Dune » ?

On trouve souvent à l’image de « La planète des singes » ajoutées à celles des « Kromax » de « Sliders » ainsi Les « Cylons » de « Galactica » pour arriver au « Sky-Net » de « Terminator » qui semble être la même machine que dans « Matrix » un message récurrent, qui nous dit que l’on crée notre propre extinction.

Il nous reste encore la manipulation génétique du « Némésis » de « Star Trek » ou de « Résident Evil » OGM, Armes nucléaires, Pollution de notre environnement, au partage des richesses et des connaissances au plus offrant...La liste pourrait être longue...

Quand un gouvernement veut envoyer de l’intox pour que les regards se détournent du ciel pour rester sur Terre on nous envoie des petits films bidons comme la pseudo autopsie des cadavres d’extras terrestres de Roswell. Je pense que X-Files a ouvert un certain regard sur la science et la science fiction en utilisant la phobie des hommes de l’ombre et des complots d’état.

Mais finalement en France ne nous a-t-on pas menti lors de la catastrophe de Tchernobyl ?

Et maintenant le gouvernement refuse tous moratoires sur les OGM et AGM. Mais pourquoi ?!!

Il a fallu que la nouvelle du chat contaminé de la grippe aviaire tombe (sous la forme H5N1), et qu’il soit mort en Allemagne pour que l’on apprenne que les premières victimes étaient des félins comme les tigres ou les léopards (Asie). Et c’est grâce à une fuite, dit-on, que la nouvelle a été connue !

L’information peut devenir une intoxication et oui trop d’infos tue l’info.
On dit tellement de fois la même chose sur cette pandémie, mais personne ne nous parle de la création de ce virus d’où il vient. On nous endort surtout plus avec des discours sur l’économie que sur la santé, l’une n’irait pas sans l’autre.

En France on n’est pas, vraiment, des inconditionnels des séries SF mais on suit apparemment de très près les JT.
Sans trop s’inquiéter de tout ça, il faut juste rester éveillé et garder un esprit critique.
Après tout on se doit d’être humain parce que l’on sait choisir !

La sagesse ne vient pas forcément de ceux qui nous informent .

La vérité nous appartient à tous. Comme dit la série « La vérité est ailleurs »

Félicien Michaut


Le fait que tout soit pêle-mêle me plait car j’ai ouvert des dossiers non classés ils sont sur un bureau les uns sur les autres et il faut piocher et faire son choix. La boîte de Pandore est ouverte...

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d'indiquer ci-dessous l'identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n'êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions'inscriremot de passe oublié ?