Accueil > Comprendre, Agir > Répression > Réactions suite à l’arrestation de 11 personnes kurdes par (...)

Réactions suite à l’arrestation de 11 personnes kurdes par l’anti-terrorisme

lundi 1er mars 2010

On peut lire dans les journaux que l’Aveyron est connu pour être une ancienne base arrière de l’ETA et que le département deviendrait aussi un fief pour les séparatistes kurdes du PKK !

Comme en avril 2007 à Paris et en janvier 2009 à Marseille, ce qui s’est passé vendredi 26 février, c’est l’arrestation de 11 personnes, accusées par l’anti-terrorisme d’avoir entraîné des séparatistes. La SDAT (Sous-direction antiterroriste) a lancé un coup de filet contre le parti séparatiste kurde du PKK qui est considéré en France comme une organisation terroriste. Onze personnes ont été arrêtées à Marseille, Draguignan, Grenoble et à Montpellier, dont notre voisin Ali. Des perquisitions ont eu lieu à l’association d’amitié franco-kurde de Montpellier, à la maison démocratique et culturelle du peuple kurde à Marseille, ainsi qu’au Mas Razal sur le plateau du Larzac.

Ali que beaucoup ici connaissent, habite le Mas Razal sur le plateau du Larzac. Il est dans le collimateur de la SDAT, qui agit dans le cadre d’une enquête préliminaire ouverte par le parquet de Paris, fin 2008, pour « association de malfaiteurs en vue de commettre des actes terroristes ». Il est accusé de former des militants de la cause kurde qui viennent d’Allemagne, Belgique ou Italie.

Les jeunes Kurdes que nous connaissons viennent en effet sur le Larzac, mais certainement pas pour s’entraîner à la guérilla ! C’est pour apprendre et connaître leur culture qui leur est interdite ailleurs, en Turquie par exemple ! Nous savons sur le Larzac qui s’entraîne, non pas à la guérilla mais plutôt à la guerre ! Il suffit d’entendre les tirs des militaires du camp voisin qui jours et nuits nous dérangent dans notre tranquillité ! Et eux en toute impunité !

A chaque réunion de ces jeunes kurdes, qui je le rappelle viennent connaître leur culture, leur histoire, nous sommes invités-es en voisins-es, à des soirées où nous découvrons la culture, la musique, les chants et les danses kurdes.

Une conférence de presse a été organisée ce dimanche au Mas Razal, qui a réuni plus de cinquante personnes Larzac, Millau et environs, auxquelles se sont joints des amis kurdes venus de Montpellier et la vérité a pu être rétablie quant à l’utilisation de la ferme du Mas Razal par Ali et sa famille. Même des gendarmes de la Cavalerie, le village où est installé le camp militaire, sont passés pour dire qu’ils n’étaient pas au courant de cette arrestation ! Ils n’ont peut être pas la télé, ni les journaux et même pas internet dans cette gendarmerie !!! Ils ont dit qu’ils buvaient régulièrement le café au Mas Razal !

Des manifestations ont eu lieu à Marseille et à Montpellier ce samedi après-midi. Dans les rues de Marseille, quelque 600 Kurdes selon la police, 1000 à 1500 selon les organisateurs, ont manifesté pour protester « contre la répression policière », après le coup de filet de la veille. Les manifestants, soutenus par le Parti communiste français et la Ligue des Droits Humains, ont défilé derrière une grande banderole, rouge et noire, avec la mention "Solidarité internationale : libérez nos camarades kurdes". Ils ont entonné "L’Internationale" et scandé des slogans, tels que "Solidarité politique pour le Kurdistan" ou encore "Le peuple kurde n’est pas un peuple terroriste".

A Montpellier environ 200 Kurdes ont manifesté place de la Comédie pour témoigner de leur colère et demander la libération des interpellés.

La Ligue des Droits Humains dénonce l’acharnement qui affecte un peuple déjà persécuté par des dictatures en Turquie, en Syrie et en Iran, acharnement facilité par des procédures pénales d’exception en vigueur dans notre pays.
Elle s’interroge sur le lien qui pourrait exister entre ces évènements et certaines discussions commerciales en cours entre la France et la Turquie.

Maya

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d'indiquer ci-dessous l'identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n'êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions'inscriremot de passe oublié ?