Accueil > Comprendre, Agir > Energie > Nucléaire > Discours devant l’Assemblée

Discours devant l’Assemblée

vendredi 27 mars 2009

au Député Vert de Paris Yves Cochet

Objet : proposition de discours devant l’Assemblée nationale

Monsieur, vous qui avez fait un discours historique sur la décroissance devant des vauriens qui riaient jaune, il est tout à fait dans vos cordes de refaire un discours qui les rende vert de rage ou rouge de honte selon leur degré de corruption avec l’industrie nucléaire.

En voici donc un autre que vous aurez la possibilité d’étoffer, de peaufiner à loisir avec votre talent habituel de brillant orateur , etc (cirage).
Le peuple français adore les discours, (quelque soit la démagogie, les dernières élections l’ont prouvée : récupérer les voix d’extrême droite, des riches, des pauvres, anciens et nouveaux, ensuite cela fait au moins trois fois qu’ « ils ont tué Jaurès », ensuite le détournement du Grenelle digne des terroristes de la propagande, ce type est capable pour conserver le pouvoir de se déclarer écologiste ou mieux : objecteur de croissance ! Résistez à la tentation, si il vous propose un poste au FMI ou à l’OMC, refusez-le ; c’est un piège pour vous écarter de 2012,(de toute façon avant 2012, il y a 2009... et le FMI et OMC n’ont aucune légitimité) Il a déjà piégé quelqu’un comme cela, le pauvre homme croit encore qu’il est socialiste et les américains l’ont achevé avec cette histoire de fesse.
Tout le monde sait que c’est du théâtre là-dedans, donnez leur donc de la verve, du lyrisme, du panache (que diantre) tous les moyens sont bons pour les faire sortir de leur bulle.

Il est grand temps de faire tomber le nucléaire en France et tous ses promoteurs. Car tous les hommes et femmes intègres, scientifiques, médecins, écrivains, journalistes, (politiques ?), bénévoles en tout genre vous les ont livrés comme sur un plateau ; ils sont là retranchés dans leur certitudes et leurs privilèges, retranchés dans cet hémicycle et vous attendent apeurés. (que va-t-il nous sortir cette fois ci ?). Derniers représentants d’une époque révolue, un monde perdue.
A partir du moment où cela a été dit à l’assemblée, cela rentre dans la postérité, cela leur travaillera au corps inéluctablement, cela les ronge comme votre discours sur la décroissance.
Il suffit de l’écrire et le dire pour engendrer le faire, rien qu’une seule fois si l’intensité est bonne.
Et c’est à vous que revient cet honneur, « hic et nunc », plus rien ne sera comme avant.
A vous l’hallali, soyez fort soyez concis, à vous la France à vous Paris !

« Citoyens, même si la plupart d’entre vous êtes corrompus avec le nucléaire, corruption directe ou indirecte par actionnariat, rien ne nous empêche une nouvelle fois de vous faire entendre raison. Oui, la raison. Il est légitime de faire entendre raison dans ce pays. Que celui qui n’a jamais eu d’action-obligation me jette la première pierre (tirade facultative).

Il faut se rendre à l’évidence ; c’est la fin de l’illusion du nucléaire. De Gaulle le premier en a masqué les vices avec son éternelle « grandeur de la France », une hégémonie et un productivisme qui nous ont mené au désastre et repris en cœur par tous ses successeurs avec le zèle, l’aveuglement et l’ambition qui leur sont propres. Ces promoteurs zélés ne peuvent pas dire qu’ils n’étaient pas au courant des dangers ou que leurs « conseillés » les trompaient. Les « grands responsables » encore en vie devront en répondre devant la justice. Car c’est bien de justice qu’il s’agit.

Songez qu’en 1996 il y avait au moins trente deux millions de victimes de la radioactivité, de nos jours c’est quarante ou cinquante millions ? Ils ne sont pas qu’autour de Tchernobyl, ils sont partout, là où on ne veut pas nous les montrer. Ils sont tout près, dans nos hôpitaux. Comme autour de Tchernobyl, ce pays est devenu un gigantesque hôpital. Si les gens « ne veulent pas voir », il faudra faire comme les soldats américains libérant les camps d’extermination ; faire défiler les citadins et villageois environnants en file indienne dans ces couloirs de la mort. Et là seulement, avec les politiciens, militaires et industriels, ils prendront la mesure de la catastrophe, car ici aussi , c’est le 26 Avril 1986 tous les jours.
Les politiques qui se sont prêtés à cette trahison doivent en subir les conséquences. La peine encourue doit être à la mesure du nombre d’électeurs qui sont censés leur accorder leur confiance.
La sanction doit tomber comme un couperet mais ne fera pas taire toutes les souffrances.

Le préposé au secret défense a osé couper court à la proposition de loi Taubira en parlant d’indemnisation des victimes des essais nucléaires français (uniquement !) avec toute une mascarade de dosimétrie qui revient au bout du compte à donner un suppositoire à un anus artificiel !
Et comme pour les tirailleurs sénégalais, c’est plus facile de parler de « juste indemnisation » lorsque les premiers concernés ont déjà passé l’arme à gauche ! Il ne peut y avoir de juste indemnisation car le nombre de victimes de la radioactivité est tellement considérable que l’on comprend pourquoi la Turquie ne reconnaitra jamais le génocide arménien ! Elle n’a pas les moyens de l’Allemagne.
Toutes formes d’indemnisations seront injustes si c’est encore la collectivité qui paye, pas les coupables, à moins de les tirer directement des fortunes personnelles et retraites des nucléocrates et industriels patentés.
Mais avant même de parler indemnisation, nous devons stopper l’hémorragie.
Et à ce niveau de criminalité, la justice ne peut se contenter de simples « amendes » et de pseudo peines « avec sursis ». C’est d’un véritable Nuremberg nucléaire que nous avons besoin. Laissons les américains juger leurs Henry Ford, leurs Reegan, Bush père & fils, leurs Monsanto, leur CIA etc. Laissons les russes juger leur KGB, mais il faut que les français jugent les français !
Les autres pays se débrouilleront bien eux-mêmes, par exemple en Angleterre où cette Madame Thatcher a été volontairement chargée comme une mule, la malheureuse a pris pour les autres ; la pauvre femme est devenue complètement folle ; elle rêve toutes les nuits qu’un prisonnier irlandais vienne lui chatouiller les pieds, entièrement nu et recouvert de ses propres excréments, sous une couverture, comme un fantôme. C’est leur fantôme. Laissons les écologistes allemands juger leur chancelière, présidente de la conférence de l’AIEA en 1996 à Vienne, les fûts radioactifs de Asse rejoignent ceux de Bure dans la trahison. Cinquante ans de chapes de plomb entre l’OMS et l’AIEA, cela s’arrose au césium 137 ! Vous en reprendrez bien une petite goutte, toute petite ?

On ne compte plus le nombre de mensonges et de traitrises entre « l’indépendance énergétique façon touareg » et la non prise en compte des mesures de protection élémentaires lors du passage des nuages radioactifs sur l’hexagone, jusqu’aux opérations de propagande chez les médias aux ordres, dignes de Vichy, la corruption, le chantage sur l’emploi, l’ambition personnelle des scientifiques, des médecins ou des élus acceptant que leurs communes deviennent des poubelles nucléaires au mépris de la santé des habitants et des générations futures, en passant par les mesures de « seuil de tolérance de la radioactivité » qui jouent au yoyo au gré des avantages financiers d’actionnaires inconscients. Le pire est sans doute le maintien volontaire de la population dans l’ignorance, ainsi que les professionnels du nucléaire et les intérimaires sans suivis médicaux qui servent de « chair à rayons » ;

Cet étouffement général sur la réalité de la nocivité des faibles doses de radioactivité ; c’est pour cela que les conséquences sanitaires de Tchernobyl ont été étouffées. C’est pour cela que l’on sacrifie volontairement toutes les personnes autour de ces zones de non droit. C’est pour cela que l’on profite que ce pays soit encore sous emprise semi-stalinienne et en ruine, pour lui imposer son diktat et avoir cette sublime suffisance de leur refourguer des centrales nucléaires. C’est pour cela que des projets européens comme CORE ont été déviés en mascarades de soins dentaires. Le projet TORCH ne peut-être crédible que s’il est soumis à un contrôle citoyen intègre comme tous les investissements impliquant l’utilisation de l’argent public d’ailleurs.
Ce contrôle de l’information est tellement phénoménal et digne de Vichy que personne ne bronche lorsque des imbéciles inconscients annoncent sans sourciller la construction d’EPR ou se gaussent de la vente d’autres énormités nucléaires à l’étranger. L’uranium appauvri n’appauvrit pas tout le monde... Mais c’est fini, c’est l’hallali du nucléaire car il n’y a que quelques mots à changer à la ritournelle :
« Radio Paris ment (bis)
Radio Paris Parlement !
Radio Paris ment (bis)
Radio Paris parle et ment ! »

Et ils sont déjà là devant vous « les tondus , les rayés » et irradiés de la chimiothérapie, les avortements spontanés, les mal formés congénitaux, les cancéreux, cardiaques et allergiques réunis, les tchernobyliens et thyroïdiens. La liste des pathologies est tellement longue que cela vous donnerait envie de vomir de honte si vous n’aviez ne serait-ce qu’un brin de conscience . Marie Curie voulait soigner pas détruire !

On tente de réparer par la chimie ce qui a été détruit par la chimie.
On tente de réparer par la médecine nucléaire ce qu’a détruit la radioactivité.
On va jusqu’à irradier, contaminer et provoquer la mutation de nos propres aliments comme si on pouvait contrôler la mutation tel un dieu.
C’est là que se rejoignent le trio de rois bien connus ;
Sisyphe, (roi de Corinthe) condamné à rouler sur la pente un rocher qui retombait toujours avant d’avoir atteint le sommet. Symbole de la condition humaine selon Camus, c’est bel et bien un Mythe (comme celui de la croissance...)
Midas (roi de Phrygie) mourant de faim par cupidité car tout ce qu’il touchait se transformait en or
et Damoclès et son épée bien tendue au bout d’un fil au dessus de sa tête.

Imprégnés que sont ces élites de cette culture gréco-romaine, dont ils nous rabâchent les oreilles du haut de leur pédantisme. Culture toujours citée, jamais écoutée. (faut-il rajouter le roi Sarkozy, roi de la démagogie ?)
Mais à quoi sert tout cet étalage de culture dans un monde irradié ?
(Autant citer les shadok pour se faire comprendre)

Nous sommes bien en 2009 et étant données les connaissances actuelles qui ont réussi à passer à travers les mailles du lobby atomique, continuer le nucléaire relève de « l’imbécilisme inconscient » et du crime contre l’humanité. Pour ceux qui ne comprennent qu’avec des images fortes, cela revient à étouffer vos propres enfants dans leur sommeil. C’est cela le nucléaire, c’est la guerre, c’est un cadavre en putréfaction. Sauf qu’avec la contamination radioactive ; c’est un homme vivant qui se voit pourrir de l’intérieur et partir en morceaux. Et si il faut vous mettre la tête dedans pour que vous compreniez son odeur, nous le ferons. C’est pour cela qu’il faut un Nuremberg Nucléaire, c’est parce que cette pourriture de chair humaine est pire qu’un génocide !

L’enquête épidémiologique Korblein en Allemagne a été faite en 4ans, puisque les français se vantent toujours, faisons mieux et affirmons que nous pouvons faire une enquête épidémiologique en six mois seulement ! Demandez donc à la Cegeet où en est celle de Tricastin. Le président Guillaume signataire d’un autre EPR vous répondra surement en toute intégrité de son évolution rapide. A moins que la population, dans un élan de générosité toute républicaine s’en charge bénévolement. Mais enfin, est- ce bien la peine puisque nous connaissons tous, au fond, les résultats d’une telle enquête mais surtout ses conséquences :
Nous devons immédiatement faire évacuer les femmes enceintes et les enfants situés dans un rayon de 40 km à 100km selon les vents dominants, autour des centrales, des centres de stockage et retraitement de déchets radioactif. Ce qui revient, selon le superbe maillage électro-nucléaire promus par nos chères élites nucléocrates dont je tairai les noms par respect pour leur famille, à arrêter l’ensemble du parc nucléaire français dans les plus brefs délais ! Et les projets d’EPR et ITER en têtes ! Car il n’y a plus une seule parcelle de terrain dans ce pays exempte de pollution radioactive (ni de pollution électro-magnétique et chimique d’ailleurs) !
Et nous allons le faire ensemble, ici et maintenant ! Parce que nous sommes tous responsables !

Les nucléocrates français sont tellement responsables de l’étouffement des conséquences de Tchernobyl qu’ils devront financer eux-même les instituts Belrad ad vitam eternam.
Il faut aussi rappeler que la société civile dans plusieurs pays avait rapidement commencé à organiser le séjour des enfants contaminés. Et surtout qu’une poignée d’irréductibles ; des scientifiques, médecins, femmes et hommes intègres et courageux ont tenté de longue date de dénoncer ce crime contre l’humanité. Ils ont soigné et sauvé ainsi des milliers de personnes. Qu’ils en soient ainsi infiniment remerciés et maintenant aidés par la France du peuple.

Quelle sortes d’hommes sont-ils ces pro-nucléaire si ils ne se sentent pas responsables ? Un Einstein, Un Sakharov père de la bombe H et un Nesterenko père de la centrale atomique mobile Pamir, eux se sont sentis responsables de cette direction de folie. Ils ont passé le reste de leur vie à la dénoncer et à se battre contre la bureaucratie inconsciente. Le professeur Nesterenko est celui qui en a été jusqu’au cœur et a passé le restant de ses jours à soigner les enfants. Il avait vu ce Cadavre et ce risque certain qu’il gangrène l’humanité entière si on n’arrêtait pas au plus tôt cette folie.

Citoyens complices, je ne vous remercie pas »

Et mettant votre main au cœur d’un geste magistral, vous entonnez la Marseillaise (j’insiste, c’est une parodie, et ici au moins elle ne sera pas sifflée...cette garce qui couche avec le plus offrant. Et il y a juste un mot à changer)
« Allons enfants de la patrie...
pon ponpon...
Qu’un sang impur abreuve Lauvergeon »

et vous terminez par quelques citations d’articles forts à propos :

(Il serait intéressant d’ailleurs de faire lire un article par un citoyen tiré au sort tous les jours à l’assemblée après le « grand changement ».)

- Article 15(1789) La société a le droit de demander compte à tout agent public de son administration.
- Article 6 (1793) : La liberté est le pouvoir qui appartient à l’homme de faire tout ce qui ne nuit pas aux droits d’autrui : elle a pour principe la nature ; pour règle la justice ; pour sauvegarde la loi ; sa limite morale est dans cette maxime : Ne fais pas à un autre ce que tu ne veux pas qu’il te soit fait.
- Article 33 La résistance à l’oppression est la conséquence des autres droits de l’homme.
- Article 34 Il y a oppression contre le corps social lorsqu’un seul de ses membres est opprimé. Il y a oppression contre chaque membre lorsque le corps social est opprimé.
- Article 35 Quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple , le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs.
- Article 3 (1948) Tout individu a droit à la vie, à la liberté et la sureté de sa personne.
- Article 25 Toute personne a droit à un niveau de vie suffisant pour assurer sa santé...

Puis suggérez à ces messieurs dames de faire rentrer la société civile dans l’assemblée avant qu’elle n’y rentre de force. Ils ne pourront tenir longtemps dans leur « bunker sécuritaire » et les grandes fortunes de ce monde ne sont pas non plus à l’abri de la radioactivité dans les leur gardés par des miliciens. Là seulement c’est l’égalité pour tous.
Et puisque certains se servent des associations comme tremplin pour rentrer en politique, autant faire rentrer la société civile directement pour éviter les pertes d’énergie inutiles. Et jusqu’à preuve du contraire, c’est bien la société civile qui fait le travail des politiques : servir l’intérêt public et gratuitement !

Il y a tellement à dire et à faire :

Ces politiciens ont été les fidèles chiens de garde du capitalisme, comment peuvent-ils prétendre en être les fossoyeurs autrement qu’en le renommant de « financier ». à le « moraliser » ou bien « capitalisme vert ou développement durable », dernière déviance à jour. Ils ne sont plus crédibles, l’hallali, je vous dis.
Leur prévarication a sonné le glas de leurs privilèges et de cette mascarade de démocratie.

Nous nous retrouvons dans la même situation que les pacifistes jusqu’à 1939 ;
mais cette fois il y a au moins deux sortes de camps de concentration, aux frontières de l’occident où s’amassent les candidats clandestins qui fuient leurs pays qu’on a pillé pour utiliser leurs matières premières et leur main d’œuvre bon marché afin de continuer nos frasques d’occidentaux, d’enfants gâtés, scientistes en quête d’immortalité, et tout près les hôpitaux.

On maintien les DOM avec un système sous perfusion alors qu’il suffit de débrancher pour qu’il se nourrisse lui même et respire enfin.
Quel imbécile peut prétendre et parler de « nourrir le monde » par la chimie, la « biotechnologie » etc comme si le monde lui appartenait.?
A part la chimie et l’agro business qui ont suffisamment de puissance et d’argent pour inculquer leur idéologie dans les médias. Même les pseudo futurologues, les grosses pointure de la FAO, OMC, FMI etc ne peuvent l’affirmer (surtout même si ils sont aux ordres de ces derniers). Ils parlent de nourrir le monde comme si ils avaient la destinée du monde dans leurs mains, Comme si ils maîtrisaient le sort des petits paysans qui se font assassiner ou flouer de leur terre par des milices aux ordres des grands propriétaires terrien ou des multinationales en Amérique du sud. Comme si ils maîtrisaient en Afrique, les populations chassées de leur terre par des conflits armés entretenus par ces mêmes multinationales, afin de mieux piller les matières premières qui s’y trouvent. Comme si ils maîtrisaient les paysans qui se suicident au pesticide en Inde et tout le reste de l’Asie, ou d’autres évacués pour les grand travaux mégalos etc. Enfin comme si ils maîtrisaient la ruine et les suicides des paysans occidentaux piégés par le productivisme et le surendettement. Qu’on laisse les hommes avoir accès à la terre et eux-même seront capables de se nourrir. Il n’y a pas d’ordre mondial qui tienne, il n’y a que la liberté.

On détruit l’Irak, la Yougoslavie, Gaza etc et on reconstruit « à leur façon » par les mêmes qui l’ont détruit. On s’achète une conduite pour le prochain massacre : les effets de l’uranium appauvri.

Et ces pays ne s’appellent pas Gabon ou Niger, etc ils s’appellent GabonTotalElf, NigerAreva, etc
Eux et d’autres sont encore des colonies de la Françafrique et il est grand temps de mettre un terme au colonialisme.
D’ailleurs le mot « béké » revient tellement souvent dans les médias aux ordres, c’est trop fort ; ils utilisent savamment ce mot créole afin de masquer le mot qui révèle la véritable revendication des DOM-TOM : colon qui vient du mot colonie et plus surement du mot colonialisme. Quand au deuxième mot appelé à être connu en métropole « pwofitasyon » c’est plus clair (plus blanc que blanc) ce sont les profits abusifs qui se rangent aussi du côté des colons et grandes entreprises. C’est bien révélateur des multiples tentatives de manipulation dont une autre fumeuse et ridicule s’appelle Tarnac.

C’est peut-être la déformation professionnelle mais toutes ces sondes de mesure, ces traceurs indiquent qu’il faut changer de système en préventif avant la panne irréparable.
Comme des pompiers, il faut parer au plus urgent et c’est le nucléaire.
L’actualité de la montagne le rappelle souvent, les chantres de la montagne l’ont écrit et redit ; on doit lire la montagne, mesurer et oser juger les événements ; un bon montagnard est un vieux montagnard.
Osez dire que le chanteur Alain Bashung comme beaucoup d’autres est décédé suite à sa contamination radioactive, chimique, electro-magnétique etc qui affecte le système immunitaire lentement pour ensuite se terminer suivant sa résistance par un cancer ou autres pathologies. Dans le corps humain, nous avons en permanence des cellules cancérigènes. C’est en principe les salvestrols qui les éliminent, seulement l’industrie chimique, nucléaire, « hertzienne » etc la cupidité, la « volonté de puissance » sont passés par là. Les politiciens doivent payer le prix de leur négligence.

Les politiciens ne sont bien sûr que des pantins dans ce champ de ruines et il faut remonter au plus haut : les neveux d’IG Farben et la clique de Bild-quelque chose. et autres imbéciles heureux qui tirent encore des bénéfices de cet immense hôpital, cette usine à mourir, cette machine à broyer. Qui d’autres ? Que font des sociétés comme l’Oreal à Lyon Berard ? Quel rapport avec le fait que son conseil d’administration soit composé essentiellement de cagoulards ou de leurs héritiers ? Ceci n’est qu’un exemple.

Mais les gens vont finir par comprendre que c’est une crise sociale provoquée parce que c’est une crise écologique incontrôlable dans une optique productiviste, on ne peut pas éternellement fabriquer des voitures jetables et des autoroutes et TGV partout jusqu’en haut du mont Blanc, et inventer des guerres pour donner du travail aux ouvriers, plus Sisyphe et sa pharmacie...
Les gens de plus en plus nombreux qui se font virer comme des chiens comprendront par eux-même ce manque totale de vision d’avenir des élus aux ordres des oligarques. Comme pour la sidérurgie, aucun virage, aucune bribe de reconversion des industries incompatibles avec la vie sur terre n’a été opérée. On attend le dernier moment pour (faire semblant de) s’en inquiéter, mais non seulement le mal est fait mais on maquille et détourne le problème : le Capitalisme vert ou la croissance verte plus communément appelée le développement durable.

Le meilleur vecteur de cette illusion est le sport et il faut commencer par désaccoutumer les braves gens en leur retirant leurs drogues les plus extrêmes : les dakar, JO, courses auto et F1 etc (même le Vendée globe qui sont pourtant des bateaux à voile, c’est comme si ils trainaient derrière eux plusieurs chaluts remplis de pétrole, de déchets radioactifs et de cadavres de clandestins qui fuient leurs pays qu’on a pillé pour utiliser leurs matières premières et leur main d’œuvre bon marché etc.
Puis leur faire comprendre que le carburant fossile ou végétale et l’énergie électro-nucléaire ou autres, c’est le sang des autres, c’est le sang de la terre.

Gare à l’injustice.

Le jour de ce discours, prévenez nous. Si vous avez les huées à l’intérieur (une fois n’est pas coutume), vous aurez les hourras à l’extérieur, car nous ne pourrons pas tous y assister, comme pour y entrer il faut se faire inviter par nos élus, on ne peut se faire inviter par des députés que l’ont ne peut sentir (Hautes Savoie). Alors nous serons dehors, sur le pont de la Concorde, peut-être « avec tous les rayés, les tondus » de la chimiothérapie, avec le peuple de Paris et les Dombrowski et Wroblewski. Et nous applaudirons sans cesse pour que l’écho porte jusqu’au perchoir.

En recollant petit à petit les morceaux des pages arrachées aux livres d’Histoire, on s’aperçoit qu’en fin de compte, la libération n’a durée que de 1945 à 1946-47. Après, l’oligarchie a repris le dessus avec le parrainage des neveux d’IG Farben. C’est aux écologistes objecteurs de croissance de reprendre la main pour « le pouvoir au peuple » et le « désabrutissement ». Rendez-vous donc sur le pont de la Concorde, le mot de code est « Spartakus » « que cela dure toujours »

NB : Ce courrier est une lettre ouverte (elle est volontairement focalisée sur les faibles doses, ce qui ne cache en rien toutes les nombreuses folies nucléaires et autres) et disponible sur le net,
elle y accompagne des argumentations sur le nucléaire de Marc Jedliczka (HESPUL) parues dans VifArg.La Nef N°48 et le cahier N°25 Benjamin Dessus de Global Chance. (et des extraits de votre discours du 14.10.2008 parues dans le N°54 de La Décroissance). Tous deux n’ont pourtant pas pris en compte la nocivité des faibles doses, ni la nécessité de la décroissance, cela va venir à n’en pas douter... Leurs argumentations sont déjà suffisamment explicites et objectives et sont d’autant plus intéressantes qu’elles ne viennent pas d’anti-nucléaire « forcenés » que nous sommes.

Pour des renseignements, de la bibliographie à foison, des actions ;
c’est eux, et beaucoup d’autres encore :
http://enfantsdetchernobylbelarus.d...
http://www.contratom.ch/spip/
http://www.criirad.org/
http://www.sortirdunucleaire.org/
http://www.lesenfantsdetchernobyl.fr
www.ippnw.ch
www.resosol.org
http://tchernobyl.verites.free.fr
http://www.dissident-media.org/info...
www.chernobyl-day.org

Bonne Chance
Quinçy, le 21 Mars 2009
Jean-Yves Peillard


merci de prendre note

Les actions commencent devant les ministères de la santé à Berlin en début d’Avril puis à Paris dès le 14 Avril puis à Vienne dès le 26-27-28 Mai + conférence à Vienne.
Il y a une conférence de presse dans les locaux de France-liberté à Paris le 22 Avril.
Et bien sûr des manifestations et des marches un peu partout dès le 26 Avril. Genève etc Muhlenberg...Partout

Bonne journée

Jean-Yves qui embrasse Marion à l’accordéon
www.chernobyl-day.org
3w.etyc.org/cechevalsappellearvi/3081

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d'indiquer ci-dessous l'identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n'êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions'inscriremot de passe oublié ?