Accueil > Comprendre, Agir > Agriculture, OGM > Résultats provisoires des 4 et 5 février 2008

Résultats provisoires des 4 et 5 février 2008

au fil du temps publié le 13/02/2008

lundi 3 mars 2008, par Jean-Yves Peillard

Vu l’intensité des propos, les messages se sont transformés en article, il faut que cela sorte.
Les médias minimisent ou étouffent. Reste ce WEB comme seul moyen d’expression libre. Démocratie ?

(suite de l’article "mettre la courge"

Ce fut deux beaux enterrements

Le 4 à Versailles

Devant un déploiement impressionnant de force de police, qui barrait l’accès vers ces néo-versaillais avec quelques pichenettes de lacrymo, nous avons reconnu cette dame à l’accent anglais sur la tribune, elle a quelque chose de loyauté Susan, elle a dit que nous étions l’honneur de la France et s’est ensuite bâillonnée avec quelques autres pour bien montrer que la démocratie s’est une nouvelle fois faite dessus. Pauvre France. Et le lendemain : rien dans les médias, cela parait à peine croyable.
(Un blessé, aucun mort)

Le 5 devant le Sénat

La dame du RESF était du voyage aussi

Le RdV au jardin du Luxembourg a été déplacé à St Sulpice (comme par hasard au dernier moment), cela nous a permis d’apprendre que le jardin est une propriété privée, il appartient à ces messieurs les sénateurs, cette fois ci, aucun nous avait autorisé à s’y tenir. beau privilège ma foi , le travail de 1789 n’a pas été achevé... Une personne déjà rencontrée devant la mairie de Paris nous apprend qu’il hésitait à se présenter sur une liste municipale depuis qu’ un alter ou écolo s’en était fait dissuader avec quelque chose de coupant placé sous la gorge, à l’appui. Il paraîtrai que plusieurs arrondissements de Paris sont comme cela sous emprise politico mafieuse (Paris polluée, Paris corrompue, Paris perdue).

Et le soir au départ du cortège sur la place St Michel , la plus belle image qui reste à graver à jamais dans les mémoires était celle de cette femme à genoux, en train de disperser un à un les boutons de fleurs dans la fontaine St Michel, ces fleurs sortaient du bouquet de deuil des abeilles que les sénateurs avaient refusé quelques heures auparavant par l’entremise des CRS. Nous nous trouvions derrière cette femme en agitant la grande banderole NoOGM à la manière des tifosi, on faisait vibrer le drap comme des battements d’ailes lorsqu’elles viennent se désaltérer, le dernier battement d’aile au son des clarines..., dans l’indifférence générale, nous étions venus plusieurs savoyards, nous voulions et avons sauvez l’honneur des Savoies, il fallait que ces messieurs ACCOYER et BARNIER soient fiers de nous vous comprenez ?...
On braillaient tout ce qu’on pouvaient OGM NON NON NON ... RESISTANCE ! A en perdre la voix.
(aucun blessé, 6 milliards de morts !)

Adieu Berthe.
Mais nous faucherons, on commence par déchirer la carte d’électeur ?, ensuite nous viderons les fûts de pesticide ? (Cruiser et autres), brûlerons les silos ?, brûlerons les chargements des bateaux important des produits OGM ?.... que sais-je encore. Nous ferons notre part. Nous le ferons tout simplement parce que c’est légitime, Nous le ferons parce tant d’autres ont fait beaucoup mieux, par principe. Rien n’est perdu mais ils veulent cette chose fratricide, ils ont aussi des actions dans l’armement. Rien n’est perdu, que la vie à gagner.

Les apiculteurs reviendront le 21 février devant le sénat, il ne faut pas qu’ils soient encore seul... Apporteront-ils des ruches pour l’ultime sacrifice ? Amenez plutôt des frelons... asiatiques ou non. C’est bizarre ces manif, l’intervalle entre chacune se rétrécie de plus en plus, et leur intensité augmente. Ce n’est pas le GIEC qui a dit la même chose mais à propos des tempêtes, sécheresses et ouragans ?

Le droit immuable du paysan à ressemer sa propre récolte sera écrit dans la constitution.
Le droit immuable de vivre et produire sans ogm sans pesticide sans pollution électromagnétique, sans hydrocarbure etc...mais faut il tout écrire lorsqu’il ne s’agit que de bon sens ?
Merci de souscrire pour Kokopelli
Merci de souscrire pour Sans Gène.
La lutte continue, à en crever.

Et cette dame de rajouter : "Ce moment de la fontaine fut effectivement très fort en émotion, je le dédie à un agriculteur en fauteuil roulant atteint d’une maladie grave dûe aux pesticides, et que j’avais emmené avec nous à la manif, supportant 12H de car de la journée. Devant le Sénat, il m’a pris la main, me l’a serré fort et des larmes coulaient sur son visage, il m’a dit : merci ! Pendant que je le serrai dans mes bras pour le rassurer et le consoler, son épouse me caressait le visage et me disait : merci pour ce que vous faites pour nous !

A vous sénateurs, députés, ministres, président, juges, procureurs ayez le courage de regarder ceux qui sont victimes de vos lois, de votre pouvoir, de votre incompétence. Je vous tiens responsables de la souffrance et la douleur des Hommes. Vous devriez être jugés pour crime contre l’humanité. Pendus peut être ! "

Elle nous a dit l’histoire de ce monsieur après, et pourtant, c’est maintenant que je pense : de lui demander de le porter ou un proche, jusqu’au devant le sénat, accepterait il ce rôle de gueule cassée ? de bête de foire pour montrer à ces messieurs le prix de leur aveuglement, le prix de leur lâcheté face aux pressions financières ?

On y retourne le 21 Février, ce travail ne sera donc jamais terminé ?

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d'indiquer ci-dessous l'identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n'êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions'inscriremot de passe oublié ?