Accueil > Dans le monde > Par chez nous > Plaidoyer pour une agriculture durable

Plaidoyer pour une agriculture durable

pays0=FR,dept0=12,lieu0=St Affrique,dateDebut=2008-04-06 16:00:00

lundi 31 mars 2008, par Auteurs divers

Conférence d’André Pochon

Dimanche 6 Avril
- à Saint-Affrique,
FOIRE ALTERNA’BIO,
conférence à 16 heures
- à Montjaux au « Multiple rural » ,
conférence à 21 heures

Notre agriculture ne répond plus à nos besoins : qualité des
produits, santé, respect de l’environnement. Une agriculture
plus soutenable, fondée sur un certain bon sens existe.

André POCHON, ancien agriculteur breton témoigne de ses
expériences et décortique avec clarté les travers du système
agricole productiviste.

ENTREE LIBRE


Conférence : "Plaidoyer pour une agriculture durable"
La malbouffe n’est pas une fatalité

L"agriculture conventionnelle, celle qui a pris son essor après la fin de la seconde guerre mondiale et s’est vouée à la productivité, n’est pas une agriculture soutenable pour la planète. Elle n’est ni soutenable ici, en Europe, ni pour les autres continents. Elle n’est pas viable dans le temps.

André Pochon, paysan breton à la retraite, secrétaire de l’association "Paysan et Citoyen", a fondé le "réseau Agriculture durable" et le CEDAPA : Centre d’Etude pour une Agriculture Plus Autonome.
Dans le cadre du CEDAPA, il a mis en œuvre des techniques faisant appel au bon sens et aux connaissances de base de l’agronomie pour cultiver et produire en accord avec l’écosystème agricole, et ce pour s’affranchir des techniques de l’agriculture conventionnelle.

Il dénonce les techniques et les règles de cette agriculture qui favorise la quantité mais ne sait plus la qualité intrinsèque des aliments et néglige son impact sur les sols, l’air et l’eau.
Les animaux ne sont plus nourris à l’herbe, en prairie, mais au maïs, dans des locaux. Au lieu d’utiliser des légumineuses, plantes protéiques tel le trèfle, associées à l’herbe des prairies, les accords, les règles, les techniques productivistes imposent le soja, autre légumineuse mais non cultivée en France et en Europe, et le maïs, plante nécessitant des irrigations et des fertilisations artificielles dispendieuses et irresponsables.
Il existe donc au moins deux manières d’alimenter le bétail, c’est celle de l’irresponsabilité qui est suivie. Bien sûr, derrière ceci il y a les intérêts d’un système bien rodé.

André Pochon nous propose des techniques agricoles validées par l’expérience et nous dévoile aussi les groupes de pression, ces fameux lobby, qui manipulent le système agricole.

André Pochon est l’auteur de plusieurs livres dont le dernier Les sillons de la colère, a été préfacé par Jean-Marie Pelt : "...Il analyse les dérives du productivisme agricole et ses dramatiques conséquences sur l’environnement et la qualité des produits. ....Il fallait bien qu’un jour des voix s’élèvent, vigoureuses et avisées, pour remettre l’agriculture "les pieds dans ses souliers"

Bibliographie d’André Pochon

  • Du champ à la source : retrouver l’eau pure, Editions Coop-Breizh, 1988
  • La prairie temporaire à base de trèfle blanc, Editions CEDAPA-ITEB, 1996
  • Les Champs du possible. Plaidoyer pour une agriculture durable, Editions Syros-Alternatives Economiques, 2e édition en 1999
  • Les Sillons de la colère, Editions Syros-Alternatives Economiques, 2001

Liens :

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d'indiquer ci-dessous l'identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n'êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions'inscriremot de passe oublié ?