Accueil > Comprendre, Agir > Santé > « Jusqu’à la victoire »

« Jusqu’à la victoire »

vendredi 27 août 2010

Nous sommes le 25 Aout 2010.
Nous nous excusons de vous déranger si vous êtes de retour de vacances ou en pleine rentrée ministérielle, avec toutes ces tracasseries d’actualités qui promettent une rentrée 2010 fracassante, entre les aventures de la veuve de Dédé la Cagoule et son chien-chien WoWO et la croisière en non solidaire sur la route des Roms...Tout cela est, il est vrai, proprement scandaleux...plus les voyous qui ont saccagé les vignes de l’INRA, n’en rajoutons pas.
Nous insistons encore concernant le trou de mémoire :
sur :
http://www.monde-solidaire.org/spip/spip.php?article5115

Ce trou de mémoire est béant car il est nucléaire et ce n’est pas bon pour leurs affaires.
Nous insistons lourdement sur le sort des enfants de Tchernobyl car il faut bien comprendre que le sort de chacun d’entre nous est indéfectiblement lié à celui de ces enfants la-bas à quelques nuages de distance d’où nous sommes en ce moment même, c’est pas loin en fait.

On a du mal avec les journalistes car ils veulent toujours du nouveau, du sensas, de la cuisse, de la fesse, des histoires de gros sous, ou des affaires bien sanguinolentes ; « faut qu’ça saigne »...ou les derniers scoop de la recherche ; des cochons fluo ou la dernière greffe de cerveau ...ou des fausses infos comme la relance de la croissance...StraussKahn en 2012 manquent pas d’air etc...
Ils veulent tout cela sans risquer de se faire virer en plus. Ils ont de la pub d’Areva plein leur page d’accueil.

Des sous il en faudrait un peu, disons 10 centimes par européen pour sauver Belrad.
Il faudrait un car de gosses qui débarquent devant l’OMS pour faire impression mais les collègues n’ont pas un sou vaillant en poche et craignent « d’instrumentaliser » les enfants.
Il faudrait que les journalistes viennent nous voir et on leur expliquerai bien les choses, bien depuis le début, en Aout 45... Depuis il y a eu du dégât jusque dans la bande de Gaza, et ce n’est pas fini, cela ressort tout le temps pas seulement en cas d’incendie, la ferraille ça corrode en mer, ça corrode dans le désert, dans les mines de sel ou à Tricastin, c’est ton destin Valery, Nicolas, Jacques.
Cela fuie d’une force ! On a pas idée, cela ne se voit pas et ne se sent pas et affecte le système immunitaire, le génome, si ce n’est pas aujourd’hui, c’est dans dix ans que l’on en éprouve les séquelles. Même pour les ouvriers rebelles.
Il faudrait... faudrait surtout ne pas nier les conséquences sanitaires et écologiques de cette catastrophe ; car en niant l’existence de ces enfants, de ces femmes et hommes autour de « ces lieux cultes » on nie sa propre existence.

On dit cela parce que la France a une énorme responsabilité dans l’étouffement, juste derrière « l’amer loque et les chiens de Staline »

Ces journalistes veulent du sensationnel alors que nous leur proposons simplement de vivre en bonne santé dans un environnement sain débarrassé de chimères et du nucléaire.

Et puis quoi du sensationnel, ils en trouveront route des Morilllons devant l’OMS à Genève ; il y a plus de 300 personnes qui tiennent un piquet pour protester contre l’imposture depuis près de quatre ans, oui vous entendez bien, à l’heure où est diffusé ce modeste appel des consciences, ils entament leur 174ème semaine non stop, oui ! C’est pas miraculeux ça ? Formidable vous voulez dire, cela mérite la une ! Et le plus époustouflant c’est que ces personnes ne sont pas des héros, même pas des militants ! mais des personnes comme vous et moi, qui refusent simplement l’abrutissement. C’est cette richesse humaine incommensurable qui fait ce liant qui nous tient tous. On ne peut plus reculer.
Ces bonnes personnes voient pourtant défiler devant eux des berlines immatriculées CD toute la journée, bref toute l’inconscience du monde et ces « vigies » comme ils se font appeler restent stoïques , pas un crachat, rien, pire ; ils sourient et disent même bonjour, incroyable, du jamais vu.
Un exemple de ces personnes ayant une humilité inouïs : à la 172ème semaine, Alice et Cédric qui voyagent à travers le monde à vélo ont témoigné d’une histoire qu’ils ont découvert au Japon, cela s’appelle Origami, ils ont reçu beaucoup d’approbations pour leur prestation cette semaine là, il y a surement une raison...
Et cette semaine à la 174ème c’est Annie et Georges qui ont laissé une petite œuvre d’art qui symbolise bien l’accord entre l’OMS lobby pharmaceutique et l’AIEA lobby atomique...De plus leur toute jeune fille Nadia a décorée un très jolie presse papier pour l’occasion, voyez plutôt sur les photos. Fait extraordinaire, il se trouve que Nadia est un prénom russe et c’est le diminutif du mot Nadejda qui veut dire « espoir ». Il n’y a pas de hasard et comme il l’a dit à cet endroit même nous irons « jusqu’à la victoire ».

Nous avons besoin de soutien, devenez ces personnes :1°)Vous pouvez faire la vigie devant l’OMS à Genève ou héberger aux alentours.
Il faut cette confrontation physique
Contactez Paul Roullaud +33 (0) 240 87 60 47 paul.roullaud(at)free.fr

Pour des renseignements, de la bibliographie à foison, des actions ;
c’est eux, et beaucoup d’autres encore :

http://enfants-tchernobyl-belarus.org/doku.php
http://www.contratom.ch/spip/
http://www.criirad.org/
http://www.sortirdunucleaire.org/
www.lesenfantsdetchernobyl.fr
www.ippnw.ch
www.resosol.org
http://tchernobyl.verites.free.fr
http://www.dissident-media.org/infonucleaire/
www.independentwho.info

Européens sauvez Belrad, c’est juste votre devoir2°) Pour sauver l’Institut Belrad qui soigne les enfants, aidez :
Enfants de Tchernobyl Belarus 65 Quai Mayaud 49400 SAUMUR
Compte bancaire : 000215811401, Crédit Mutuel, 33, place de la Bilange, 49400 SAUMUR

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d'indiquer ci-dessous l'identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n'êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions'inscriremot de passe oublié ?