Accueil > Comprendre, Agir > Energie > Nucléaire > Quelques jours avant Fukushima, ce pourquoi il faut sauver Belrad

Quelques jours avant Fukushima, ce pourquoi il faut sauver Belrad

vendredi 23 décembre 2011, par Jean-Yves Peillard

il y a eu FUKUSHIMA parce que TCHERNOBYL a été étouffé.

Sauvez Belrad, c’est encore plus votre devoir

Quelques jours avant Fukushima (11 mars 2011)

- 28 février 2011 : interview du Pr Yury Bandajevski
http://www.yvesmichel.org/yves-michel/espace-ecologie/entretien-avec-yuri-bandajevski-apres-laccident-de-fukushima-et-25-ans-apres-tchernobyl ou sur http://chernobyl-today.org/

- 6 mars 2011 : interview de Janette Shermann
http://www.lepost.fr/article/2011/11/17/2639945_tchernobyl-un-million-de-victimes.html

- 9 mars 2011 courriel de collègues :
« Salut, en effet, il y a des priorités. Mais il y en a plusieurs. Ce n’est peut-être pas en critiquant la hiérarchie des priorités des autres que vous allez les rallier à la votre. Je pense que le Gaz de Schiste est une priorité vitale pour chacun.
Essayons de faire au mieux : toutes les priorités en même temps, ou de nous les répartir.
Dans l’article que vous nous avez joint, il y a "nous" (les mêmes priorités ?)

La priorité

L’institut de radioprotection Belrad au Belarus crée par les professeurs Nesterenko et Sakharov pour soigner les enfants de Tchernobyl, est sur le coup de s’effondrer par manque de crédits suffisant, les fonds jusque là obtenus proviennent de dons de la société civile mais jamais des organismes officiels. Et pour cause ; l’existence d’un institut de radioprotection montre avec trop d’évidence les effets néfastes des conséquences sanitaires de contamination radioactive pour la population, notamment la population la plus sensible que sont les enfants. Les nucléocrates tout puissants dans le monde ne peuvent se permettre de financer une telle vitrine démontrant leur barbarie, leur aveuglement et leur échec fondamental.

Ces lobbyistes montrent actuellement à Fukushima comment ils sont prêts à sacrifier des millions de personnes comme ils le font à Tchernobyl. La biosphère sature de cette pollution radioactive et les eaux et terres, la chaîne alimentaire contaminés montreront à l’avenir le véritable crime contre l’humanité qui dépasse l’entendement . Arrogance et ignorance confondues ne peuvent cacher un fait avéré : Tchernobyl est une catastrophe qui dure et durera toujours, comme celle de Fukushima qui commence à peine, et partout dans le monde pas seulement autour des sites les plus contaminés. Il faut inscrire cela dans la mémoire collective par la mise en place d’un tribunal Russell.
http://www.tribunalrusselnucleaire.org/

Mais pour l’instant la priorité est d’aider les populations sinistrées et les organismes et scientifiques indépendants qui portent la radioprotection à bout de bras, avec des moyens dérisoires comparés aux moyens d’une propagande infecte.
Sauvez Belrad ! (ou je fais un malheur...)
et enfin la priorité est l’arrêt immédiat de toutes les installations nucléaires de part le monde, civiles ou militaires.

Broken Chairs, les chaises cassées les vies brisées

Sur la place des Nations Unies à Genève trône une chaise en bois œuvre de l’artiste Daniel Berset sur la commande de Handicap International. Elle ennuie bien l’ONU et a failli disparaître sous prétexte de restauration. Mais la population a veillé à ce que ce symbole reste en place, il reflète bien l’hypocrisie des États composant l’ONU et la barbarie des armes qui frappent aveuglement la population notamment les gosses qui jouent sur la terre bien après les conflits, « des pièges à enfant ».
http://www.broken-chair.ch/
http://www.handicap-international.ch/fr/
et cela continue :
http://www.handicap-international.ch/actualites/vue/article/bilan-de-la-conference-sur-les-mines-antipersonnel-au-cambodge-de-nouvelles-victimes-rappellent-a.html

Cette immense chaise cassée en bois, est remarquable afin de symboliser une barbarie « visible », « mécanique », mais comme cela est beaucoup plus difficile pour symboliser une barbarie invisible comme les victimes des bombes à uranium appauvri et des autres populations victimes de la radioactivité, il ne reste que « le détournement ou la récupération d’œuvre d’art » afin de solliciter l’attention sur ce point bien précis , volontairement occulté depuis trop longtemps par ces mêmes nations hypocrites.

Cette été sur cette place, un prof de philo de la Sorbonne qui manifestait pour les réfugiés d’Ashraf (http://www.csdhi.org/ ) a bien voulu porter la pancarte. Et à côté des panneaux montrant Mme Éléonore Roosevelt « prenant en main » les déclarations des droits humain de 1948, on peut affirmer que ces déclarations d’intention n’engagent que ceux qui y croient, surtout pas la CIA et la bande de Wall Street par exemple qui à l’époque, a ainsi trouvé un os à ronger à la première dame afin de l’éloigner de la maison blanche pour que les « affaires continuent ».

Les panneaux provisoires ne sont pas passés inaperçu pas seulement auprès des touristes chinois, car la semaine suivante des policiers ont « nettoyé » la place en disant « que quelqu’un de l’ONU s’était plaint » et m’ont prié de retourner dans notre « pré carré » devant l’OMS, là où l’on a l’autorisation de la ville de Genève il est vrai.

Des cars entiers de chinois défilent et viennent à leur tour goûter « les tentations de l’Occident ». Ils ont remplacé les touristes japonais, seul les appareils photos sont restés.
Comme dans le documentaire sur ARTe laissant sous entendre qu’à Tchernobyl la nature avait repris ses droits ; d’autres populations avaient « comblé le vide ». Cela avait provoqué un tollé et le Pr Michel Fernex avait répondu promptement ; la nature comble les vides mais ce n’est pas seulement cela que l’on devrait montrer ; Pas ou peu d’êtres vivants sont en bonne santé.
http://www.lesenfantsdetchernobyl.fr/DNIEPR_55.pdf
http://enfants-tchernobyl-belarus.org/doku.php?id=base_documentaire:articles-2011:etb-24

Sauvez Belrad ! C’est encore plus votre devoir

Devant l’OMS, nous allons finir notre 5ème année de « veille des consciences », manifestation silencieuse. Dans cette société du spectacle on pourra dire que nous n’avons pas été trop sollicité. Où est le livre des records ? 5 ans de manifestation constante ce n’est pas spectaculaire ? Il a fallu une autre catastrophe pour que des médias s’intéressent à cette imposture (l’accord OMS-AIEA, enfants de Tchernobyl, liquidateurs, rapports forum 1995 et 2005« volatilisés », pas de radioprotection réelle, etc...) http://fr.discu.org/wiki/Tchernobyl_vu_par_l’IAEA.

Mais même sur ceux qui ont mentionné ce sujet irradié dans leur article, il y a un peu moins de la moitié qui n’ont pas signalé qu’il y a plus de 300 personnes qui manifestent pour montrer ce sujet bien précis, depuis 5ans ! Et nous sommes encore là parce que même avec le brassage qu’il y a eu, il n’y a toujours rien qui a été fait en matière de radioprotection, que cela soit Tchernobyl et maintenant à Fukushima, le même scénario se répète.
C’est ça le scandale de l’OMS-AIEA bien devant cette mascarade de pandémie. Des milliers de gosses contaminés, des liquidateurs sacrifiés, des suicides de paysans, des milliers d’hectares de terre et d’océan contaminés avec toutes les conséquences que cela représente là aussi dénoncées de longue date (1).

Et au contraire d’une réaction salutaire, ces crétins irradieux continuent d’étouffer et de rester droit dans leur bottes, il y en a même qui viennent en remettre une couche au Japon avec une arrogance incommensurable en vantant un EPR qui n’existe pas et qui n’existera jamais. Faut-il être taré à ce point ? (nous verrons que cela s’explique plus loin...)

Avec tout cet abrutissement, il faut encore le répéter et le marteler : Il y a eu Fukushima parce que Tchernobyl a été étouffé, l’industrie nucléaire qui va de paire avec le militaire et le totalitarisme ne s’en serrait pas relevée. Et pour maintenir cette industrie meurtrière en place, ces messieurs nucléocrates n’ont pas hésité à sacrifier des millions de personnes depuis Tchernobyl mais autant qui s’annonce avec Fukushima. Tchernobyl et Fukushima sont des catastrophes qui durent et qui dureront toujours.

Cela dépasse l’entendement ce n’est même plus un génocide, c’est réellement un omnicide. (2)

Et pas de chance pour les nucléocrates, lorsque le Pr Nesterenko est venu à Genève avec le Pr Goncharova et Yablokov pour dénoncer l’infamie, il a lâché des mots que Wladimir Tchertkoff à traduit peu après :
« En réalité Nesterenko dit "Pokà né pobedìm" = tant que nous n’aurons pas vaincu, ce qui équivaut à "jusqu’à la victoire"."Imiet pobiédou" signifie "avoir la victoire". »

Il nous souhaitait bonne santé et de continuer "jusqu’à la victoire". Tout cela n’est pas tombé dans les oreilles de sourds. Les vigies continuent, certains qu’ils soient méconnus ou célèbres comme Mme Mitterrand, disparaissent mais la mémoire reste, et comme dans la chansonnette « ami si tu tombes un amis sort de l’ombre à ta place », d’autres plus jeunes relèvent le gant.

Les générations se succèdent devant ces bâtiments onusiens de la honte ; j’ai déjà vu une mère amener sa fille de la Savoie et un père marin de Noirmoutier amené son fils adolescent, le garçon a le même regard que le père ; ils continueront, la relève est assuré « jusqu’à la victoire », c’est écrit, même après une troisième et quatrième explosion nucléaire (qui ne sauraient tarder vu la lâcheté dominante et le taux d’abrutissement record chez les dirigeants-décideurs mondiaux, des « élites »...)

On continue ; on ne peut pas se contenter d’un « on vous l’avait bien dit » et de se faire flatter par la multitude. L’OMS continue elle aussi, de nier, déjà complètement discréditée, elle n’a de toute façon pas la volonté de se donner les moyens d’organiser une véritable radioprotection (pas des mascarades qui ont régulièrement lieu surtout depuis ce qui est arrivé au Japon).
Qu’à cela ne tienne, le même petit paysan breton qui a organisé cette folie douce de porter des pancartes de 8h à 18h s’est attelé avec ses collègues d’organiser eux-même un forum annuel sur la radioprotection (même pas peur) et cela sous les fenêtres de l’OMS !

La date est prévue les 11 et 12 Mai 2012 juste avant l’assemblée générale annuelle de l’OMS, qui réuni tous les pays membres avec tous ces courageux haut fonctionnaires qui n’osent pas même lever le petit doigt malgré les sollicitations régulières auprès de leur Mission à Genève depuis 5 ans aussi. Ne serait-ce pour demander de réviser l’accord WHA12-40 entre l’OMS et l’AIEA la mafia atomique. Peut-être que ces haut- fonctionnaires se sentent bien faibles vis à vis des donateurs privés comme Bill Gates (et autres mafias du vaccin et des semences brevetés) qui donnent largement plus à l’OMS que les États des pays membres. États de toute façon déjà privatisés, il est vrai.

Ce 5 décembre Jean-Paul Jaud est venu faire sa dernière prise de vu devant l’OMS pour son dernier film. Avec « Marie Monique et Coline », ils n’ont pas trop cette étiquette de militant pour convaincre la population d’agir vraiment. Hors caméra on discutait, il a dit qu’après le titre "nos enfants nous accuserons", puis "Severn la voix de nos enfants", le titre de
ce prochain film ressemblerait plutôt à : "nos enfants nous massacreront !"...

On parlait, des enfants de Tchernobyl, que ces photos terribles les gens ne voulaient pas les voir.
Je lui ai dit me souvenir d’un documentaire sur les camps de concentration libérés par les américains, les soldats avaient rassemblé tous les villageois environnant et les avaient fait traverser le camps en rangt par deux, on y voyait des gens qui pleuraient, ou baissant la tête, certains se tenaient un mouchoir sur la bouche, on devinait l’odeur et que certains ne pouvaient pas s’empêcher de vomir. A Jean-Paul Jaud j’ai dis que l’on devrait rassembler les nucléocrates et les faire défiler dans les hospitaux du Bélarus, d’Ukraine et maintenant au Japon et surement en France aussi. Tous ces dégâts sur le génome et les gosses qui sont le plus sensible. C’est là qu’il m’a demandé de répéter et a rallumé sa caméra...

Et l’on peut aussi faire le parallèle avec la reconnaissance envers ces américains qui nous ont libérés du nazisme et l’absence totale de reconnaissance des européens envers ceux que l’on a appelé les "liquidateurs" de Tchernobyl, ils ont sauvé l’Europe et l’Europe les nie. Et dernièrement dans leur pays, ils se sacrifient encore pour réclamer cette reconnaissance ;(3).

C’est ce problème impalpable de la radioactivité artificielle, qui montre que la technique a largement dépassé ses inventeurs, et les conséquences les dépassent dans leur représentation de l’espace-temps ; des individus qui sont sacrifiés pour d’autres individus à des milliers de kilomètres, ces derniers de différentes nationalités et culture ne s’en soucient même pas, avec en plus un appareil de propagande qui fait tout pour leur occulter cette conscience de l’autre qui meure si loin de chez lui, pourtant aussi pour les sauver, bien malgré lui sans doute car il pense sauvez les siens en premier lieu.
Don et contre don sans se voir, en aveugle, sourd et muet et à distance.

Alors raison de plus pour soutenir des organismes comme Belrad avec même de petites sommes, la goutte qui fait de grosses rivières ; une musique, celle de la Moldau de Bedrich Smetana rappelle cela ; on devine des gouttes de pluie qui se retrouvent et s’agrandissent en flaques puis en ruis puis ruisseaux, torrents tumultueux se jetant dans les rivières puis dans les fleuves plus lents mais puissants se jetant enfin dans l’océan et le cycle repart dans les nuages.
Les rivières de France et des autres pays sont autant de veines ouvertes qui doivent donner pour le sang des irradiés. Pas de frontières, pas de race, pas de lutte des classes etc, toutes les plus immondes inventions humaines s’éffacent devant tout cela.

Ce forum sur la Radioprotection ne part d’aucun moyen, c’est pourtant le point de départ du lien des acteurs de la société civile avec les scientifiques indépendants et toute la population, les collectivités etc qui voudront bien s’y atteler. Ils attendent vos resssources pour cela.
Le titre c’est donc : Forum Scientifique et Citoyen sur la Radioprotection. Connaissances scientifiques et expériences vécues de Tchernobyl à Fukushima.
Cela ne fait que commencer.

Sur le retard mental en général et celui des « élites » en particulier

Depuis Fukushima, les livres et articles sont sortis à profusion alors que tout a été dénoncé et écrit de longue date par des scientifiques, des physiciens et autres professionnels du nucléaire :
Pour qui veut s’informer on peut consulter les travaux des Prs Hermann Muller, Ernest Sternglass
http://www.radiation.org/reading/ejsternglasspubs.html,
Rosalie Bertell, Yury Bandajevski, Galina Bandajevskaya, Rosa Goncharova, Alfred Korbleïn, Petkau, Claudia Spix, Michel Fernex, Alexeï Yablokov, Alexeï et Vasili Nesterenko, Chris Busby, Viel, Falconnier, Roger et Bella Belbéoch, Monique Séné, etc sont suffisamment explicites. (1)
et les anciens professionnels : Jacques Rey (cf Notes et Annexes)
des philosophes de Günther Anders à Bertrand Méheust, des historiens : Bernard Charbonneau
des journalistes Tchertkoff, Molitor, Julien etc....Des tonnes de livres ne suffiraient pas à décrire ce qu’on peut qualifier de plus grande imposture énergétique du 20ème siècle.(et début du 21ème mal barré).

C’est surtout la face militaire qui a permit à la face (plutôt farce) civile d’être imposée par la force.
(nucléaire=totalitaire, fabrication de « l’arme de dissuasion », volonté de puissance), alors que n’importe quel technicien vous dira par exemple :

Que lorsque que l’on conçoit une installation, on envisage le cycle de vie entier de cette installation, ainsi, occulter pour le nucléaire les coûts faramineux de la recherche et développement, de la construction au démantèlement, de la sécurité/sûreté/risque, gestion des déchets, précarité des travailleurs, conséquence sur la santé et la biosphère etc tout cela dépasse l’entendement.

D’autre part on parle souvent de l’uranium comme « carburant » cela laisse rêveur par rapport à un carburant classique comme le gaz, pétrole, bois etc. Toute l’infrastructure permettant d’utiliser ce « carburant » in fine est démesurée, même à « l’arrêt » maintenir le combustible dans des piscines thermostatées durant des années etc... Absolument rien ne tient debout sur la légitimité d’une telle technologie en plus de l’imposture de l’indépendance énergétique et des conditions d’extraction, de pillage des autres continents..

Il y a habileté ou respectivement imbécillité (cela dépend de quel point de vue on se place) à utiliser ou resp. négliger le fait que la radioactivité artificielle, c’est en plus de la radioactivité naturelle et le corps humain et toute la biosphère n’y sont pas du tout adapté. Elle ne se voit pas, ne se sent pas et peu affecter ou être « visible » plusieurs années après la contamination, elle affecte le génome etc...

De plus l’étanchéité parfaite n’existant pas dans ces installations, se réfugier derrière des normes, des seuils admissibles de rejets des centrales, des seuils de dose admissibles pour les personnes relève de la pure escroquerie voire barbarie (Cf 20mSV pour les gosses à Fukushima par exemple).

A se demander comment une telle imposture a été possible, j’opte pour l’hypothèse du retard mental. En effet, le retard mental fait parti des nombreuses pathologies affectées à la radioactivité comme d’autres sources : la chimie, les ondes électromagnétiques, la génétique etc...
Rien que des enquêtes épidémiologiques pourraient déterminer les causes combinées ou non.
http://www.hns-info.net/IMG/pdf/enquete_epidemio.pdf

NB : il ne s’agit pas là de négliger les autres pathologies et autres effets néfastes ni de faire un classement du pire mais d’étayer cette hypothèse très intéressante.
Il suffit de consulter les chiffres et les courbes.
Le « niveau » a considérablement baissé depuis plus de soixante ans à cause de cette pollution industrielle. Et ce sont les catégories les plus sensibles qui trinquent ; les enfants et les adultes sensibles dans tous les sens du terme.
Il suffit de comparer les œuvres littéraires d’hier et d’aujourd’hui, les découvertes scientifiques etc ;
où sont les Léonard de Vinci ?, ne reste que de la bouilli pré-mâchée par Vinci-bouiguebayermonsantoareva et leurs amis, pour anéantir dès la naissance ou tué dans l’œuf tout espoir d’intelligence.
Il suffit aussi de comparer le niveau des études universitaires, les examens etc depuis plus de quarante ans.

C’est ce qu’a fait le Pr Sternglass dans les années 60-80, il a développé la corrélation entre les concentrations de radio-éléments : iode 131 césium137 strontium80et89 barium140 etc dues aux essais nucléaires atmosphériques de 1945 à 1965 avec les résultats d’examen SAT aux USA jusqu’à 1983 . (voir graphique et (4) ).
Il trouvait que « la plus forte relation, c’est celle de l’iode131 qui se concentre dans la glande thyroïde qui contrôle aussi le développement du cerveau ».

Lorsque lon voit le prolongement de la courbe qu’il a estimé en pointillé après 1965, Sternglass a été semble t-il tout à fait optimiste en la faisant remonter , mais cette courbe n’est jamais remontée ; les essais français ont continué et le dernier essai atmosphérique chinois a eu lieu en 1980, les autres essais souterrains ont continué jusqu’en 1996, avec en plus la dissémination constante de l’armement (guerres à Uranium Appauvri, sous-marins coulés et autres dissémination volontaire ou non, etc).
De plus les accidents nucléaires civil n’ont fait que s’intensifier.
Mais encore et le plus insidieux : les fuites constantes de ces installations (de production et de stockage) s’accumulent etc.. surtout dans l’hémisphère nord.
Et régulièrement on relève ça et là des rejets qualifiés de « non dangereux »par les autorités comme les rejets d’iode 131 de Budapest de cet automne. (http://www.criirad.org/http://fukushima.over-blog.fr/)

Et partout sans doute, les niveaux d’examen des écoliers et étudiants sont revus à la baisse pour ne pas avoir des résultats trop catastrophiques (trop visibles) chaque année.

- C’est ainsi que si un député français pseudo socialiste parle de Bismarck au sujet de collègue allemand ou qu’un autre veut maintenir le nucléaire et l’EPR en 2012, c’est parce qu’il sont nés peu après les essais nucléaires atmosphériques du Nevada et pendant ou peu avant les essais nucléaires atmosphériques de la Chine, et qu’ils ont grandi à moins de 100km d’une centrale nucléaire dans les vents d’ouest.

- D’autre part si un président français fait un énième discours de Toulon aussi nauséabond que ceux déjà puants de Dakar ou de Grenoble, et vante un EPR au Japonais pendant Fukushima, et déclare à Gravelines qu’il « croit au nucléaire », c’est plus simplement parce qu’il a été élevé au biberon bisphénol, qu’il passe ses vacances à Muruora ou Arlit et qu’il a bu de l’eau de Tricastin.

- Avoir des salaires indécents et « appointements » bonus prime surprime etc des privilèges et ne pas avoir constaté à 50ans et trois rolex qu’ils n’ont qu’un seul estomac relève de la débilité profonde due à des perturbations thyroïdienne et endocrinienne lors de leur stade fœtal.

- Mais encore (et on arrêtera là la démonstration), le fait que des économistes patentés, des politiciens véreux, banquiers prônent encore la religion de la croissance infinie dans un monde fini, correspond à une accumulation des rejets atmosphériques des essais français, anglais et indiens avec les rejets permanents d’iode 131 de La Hague et une consommation par leur mère d’huître perlière au tritium dans la rade de Toulon pendant leurs phase de développement cérébral.

Le retard mental, partout les preuves sont palpables même si l’ ironie force le trait, il permet au moins de se faire comprendre dans un monde aphone. C’est pourtant la très grave vérité ;
dans le flot des pollutions industrielles, le nucléaire tient la part majeure des causes de la crétinisation du monde. Les 6 pays les plus tarés sont les 6 plus nucléarisés.

La palme revient bien-sûr à la France über ales du CEA.
Et regardons encore les résultats scolaires, les livres d’aujourd’hui et ceux d’hier.
On entend par livres pas les torches fesses de Mrs Allègre, Ferry, Jancovici, BHL, Bruckner, Khan, Seguela, Attali, etc autres « élites » patentés qui inondent les supermarchés du livre qui appartiennent à leurs amis, et que l’on voit passer en boucle dans les médias avec les membres du gouvernement pour mentir à longueur de journée. Il est fort probable qu’ils instaurent ainsi à leur insu une véritable idiocratie médiatique. Pendant que d’autres, pour les décrire, ont le culot d’employer le terme de « pensée dominante ».

Et l’on peut expliquer tous les monceaux de bêtises que l’actualité quotidienne débourre à tour de bras à ce phénomène imparable : la crétinisation des sociétés industrielles n’est pas voulu comme l’on pourrait le croire souvent par les pouvoirs totalitaires (propagande, guerres etc) mais indépendamment de leur volonté, c’est inéluctable. Cela dépasse toutes les mafias.
La technique, fille de la Science, énième religion est une arme à double tranchant et l’on l’a laissé entre les mains de véritables têtes de nœud qui ne savent même pas se servir d’une cuillère à pot.

Les japonais ont été et sont encore maintenus dans l’ignorance complète de la radioprotection et des dangers du nucléaires, comme à Tchernobyl. Ce qui explique en parti toute absence de sanction, de réelles manifestations de fond, due aussi au verrouillage des appareils de communication dominants.
Cela paraît aberrant de n’avoir sanctionné aucun décideur alors que cette société montre en permanence qu’elle est basé sur la notion de « crimes et châtiments ».
Il faudra bien prendre un jour conscience du désastre et de l’enjeu.

Ils restent droit dans leurs bottes imbéciles, lâches et meurtriers.
Comment expliquer si ce n’est par la cupidité, vanité, volonté de puissance et...le retard mental avéré depuis les premiers essais atmosphériques, puis la succession de catastrophes, et accumulation de radionucléides dans la biosphère dues à l’activité nucléaire civile et militaire qui perdurera jusqu’à une prise de conscience qui limitera les dégâts. Et c’est bien pour cela que l’arrêt de cette barbarie doit être immédiat.
Ce problème vient donc s’ajouter au risque que les opérateurs d’installations complexes, et pointus perdent le contrôle , pas seulement à cause de la précarité du travail, de la perte du savoir non transmis etc mais à cause d’un retard mental camouflé en éternelle « erreur humaine ».
La défaillance de l’homme est complètement imbriquée dans le système technicien, à chacun de voir si il veut qu’elle en soit sa perte.

Et Il ne s’agit pas de remplacer la puissance électrique nucléaire par l’équivalent en
énergie renouvelable et « l’efficacité », mais de remplacer un système basé uniquement sur la consommation, le productivisme, le pouvoir et l’argent etc. On appelle cela la décroissance. C’est un choix de société. Et il ne s’agit pas de se poser la question combien la terre peut supporter d’hommes mais quelle sorte d’hommes ? Des gros Rockefeller scientistes ou des Mandela et des Gandhi altruistes ?

C’est bien au delà des mafias

Alors l’imbécile, heureux ?

Quincy, le 12 Décembre 2011

PS : A l’heure où ces lignes sont écrites, la presse nous informe que le comble de l’idiotie et donc une énième preuve du retard mental actuelle activée par leur « logique financière » a été atteinte ; ces messieurs d’Areva-EdF s’apprêtent à « geler » des milliers d’emplois, afin de ressortir encore quelques profits d’un système en faillite. Alors qu’au contraire il faudrait embaucher à tour de bras voir même rappeler les retraités pour arrêter ces installations « proprement », en toute sécurité, car avec les victimes, elles n’ont que trop soufferts de la libéralisation et du vieillissement prématuré ou non. C’est un chantier gigantesque d’intérêt général . (une notion disparue de l’hexagone depuis 60ans).
Rémunérer encore quelques actionnaires alors que tous les biens des nucléocrates qui se sont engraissés sur cette forfaiture depuis 60ans devraient être confisqué pour contribuer à ce grand chantier qui s’annonce et indemniser les victimes. Car ce n’est vraiment pas à la population de le faire. La population , elle, doit sanctionner et contrôler, mieux ; elle doit gouverner.
Le Grand Corps des Mines n’est qu’un grand corps malade, et si on laisse faire, dans quelques années, il ne connaîtra même plus la musique.

Aidez, http://asso-malades-thyroide.org/info-fixe.php?id=1
Européens sauvez Belrad, c’est juste votre devoirwww.enfants-tchernobyl-belarus.org
Pour sauver l’Institut Belrad qui soigne les enfants, aidez :Enfants de Tchernobyl Belarus 65 Quai Mayaud 49400 SAUMUR
Compte bancaire : 000215811401, Crédit Mutuel, 33, place de la Bilange, 49400 SAUMUR

Il faut comprendre les choses pour les changer... (listes non exhaustives...)

http://appeldefukushima.wordpress.com/
http://fukushima.over-blog.fr/
Site écologie et santé, les amis de Yury Bandajevski : http://chernobyl-today.org/

radioprotection Santé
http://www.independentwho.info ; http://www.youtube.com/user/Independentwho?feature=mhee
http://belrad-institute.org/
http://enfants-tchernobyl-belarus.org/doku.php
http://www.criirad.org/
www.lesenfantsdetchernobyl.fr
www.ippnw.ch
http://asso-malades-thyroide.org/
http://aipri.blogspot.com/
www.aven.org
www.mururoa.org
www.avigolfe.com
http://www.next-p.org

Info-action
http://www.contratom.ch/spip/
http://www.sortirdunucleaire.org/
http://observ.nucleaire.free.fr/
www.resosol.org
http://tchernobyl.verites.free.fr
http://www.dissident-media.org/infonucleaire/
http://burestop.free.fr/spip/
http://www.villesurterre.com/

Désarmement
www.armesnucleairesstop.org
www.obsarm.org
www.abolition2000.org
http://www.nonaumissilem51.org/
http://acdn.france.free.fr

(1) Les livres récents :
_Tchernobyl, Conséquences de la catastrophe pour l’homme et la nature A.V.Yablokov V.B.Nesterenko A.V.Nesterenko Académie des Sciences de New-York 2010
_Tchernobyl 25ans après Y.I. Bandajevski N.F. Dubovaya G.S. Bandajevskaya Éditions Yves Michel 2011
_Le livre noir du nucléaire français Julien Laurent Éditions City 2011
_Tchernobyl déni passé menace future ? Marc Molitor Éditions RacineRTBF 2011
_La vérité sur le nucléaire Corinne Lepage Éditions Albin Michel 2011
_Victime des essais nucléaire Bruno Barillot Éditions OBSARM 2010
_Nucléaire : le déclin de l’empire français les cahiers de Global Chance 2011
EPR l’impasse nucléaire, le complexe nucléaire, au nom de la bombe, l’insécurité nucléaire, du gâchis à l’intelligence etc...

sont venu compléter une littérature pourtant déjà bien fournie :

_La menace nucléaire Günther Anders Éditions du Rocher 2006
_Solange Fernex, l’insoumise Elisabeth Schulthess Éditions Yves Michel 2004
_Le Crime de Tchernobyl -Le goulag nucléaire Wladimir Tchertkoff Éditions Actes Sud 2006 Tchernobyl- conséquences sur l’environnement, la santé, et les droits de la personne - _Tribunal Permanent des Peuples 1996 Ed. Ecodif
_La supplication Svetlana Alexievitch Éditions J’ai lu 2004
_La catastrophe de Tchernobyl est un arbre qui pousse Dr Michel Fernex Publicades Enfants de Tchernobyl 2008
_L’effet Petkau Ralph Graeub Éditions d’en bas 1988
_Recommandations 2003 du Comité Européen sur le Risque de l’Irradiation Éditions Frison-Roche 2004
_La centrale Élisabeth Filhol Éditions POL 2010
etc...

(2) Interview de Leuren Moret,http://www.alterinfo.net/Un-holocauste-nucleaire-mondial-nous-menace_a18251.html
« J’ai une enquête sur la santé dans le monde que l’OMS a publiée dans le Journal of American Medical Association en juin 2004. Les effets des essais atmosphériques apparaissent de manière très nette quand on considère le pourcentage de personnes souffrant de maladies mentales dans les différents pays étudiés. Par exemple 8,8% au Japon, mais 4,7% au Nigeria, ce qui est très bas. Il n’y a presque pas de radioactivité au Nigeria. En Ukraine, où s’est produit l’accident de Tchernobyl, le taux est de 20,4%. Il est de 9,2% en Espagne et de 8,2% en Italie. Ces deux derniers chiffres sont relativement bas, car ces pays n’ont pas de centrales nucléaires. La France dépend à 75% de l’énergie nucléaire pour l’électricité et son taux de maladies mentales est de 18,4%. Le Mexique se situe à 12, 2% et les États-Unis à 26%. C’est le taux le plus élevé au monde.

George W. Bush et ses frères et sœurs ont tous été exposés in utero aux retombées des essais atomiques effectués aux États-Unis. Il avait une petite sœur qui est morte d’une leucémie vers l’âge de trois ans.

J’ai travaillé dans une équipe appelée Radiation and Public Health Projet (cf. www.radiation.org). Nous sommes tous des scientifiques indépendants, des spécialistes renommés. Nous avons recueilli 6000 dents de bébés à proximité de centrales nucléaires et avons mesuré leur radioactivité. Et l’un de nos membres est le voisin de la femme qui a aidé les enfants Bush, y compris le Président, parce qu’ils avaient tous de graves problèmes d’apprentissage.

Comment savons-nous que les enfants Bush ont été exposés ?

D’après l’année où leur mère les ont portés. Vous n’avez qu’à voir combien de matières radioactives ont été dégagées dans l’atmosphère et vous trouverez une corrélation directe entre les résultats aux tests d’intelligence SAT auxquels on soumet les adolescents et l’année où leur mère les a portés. Ce sont des effets différés de l’exposition in utero aux radiations.

Vivant dans le Connecticut, ils ressentaient les effets des radiations du Nevada ?

Il y a deux ans, le gouvernement américain a reconnu que tous ceux qui avaient vécu aux États-Unis entre 1957 et 1963 avaient été exposés de manière interne aux radiations. Le fœtus de toutes les femmes enceintes était donc exposé.

Pas un génocide, un « omnicide » »

(3) courriel du 29.11.2011
"Une trentaine de survivants de l’explosion de la centrale nucléaire de Tchernobyl protestaient depuis deux semaines à Donetsk (est) contre la réduction de leurs pensions, attribuées par l’Etat pour leur participation à la lutte contre la catastrophe de 1986.

Après une décision judiciaire, la police a évacué dimanche soir la tente fournie par le ministère des Situations d’urgence, a raconté le leader du mouvement, Nikolaï Gontcharov.
"Acte de terrorisme" pour la police

Un homme de 70 ans, Guennadi Konopliov, est mort dans l’ambulance qui l’évacuait. "L’attaque de la police contre le campement était un acte de terrorisme", a dit Gontcharov.

Selon les services d’urgence, Konopliov s’était plaint ces derniers jours de douleurs à la poitrine mais avait refusé de se faire hospitaliser. L’affaire pourrait nuire à la popularité du président Viktor Ianoukovitch, dont Donestk est la ville natale et le fief électoral.

La réforme du système de pensions est imposée au gouvernement ukrainien par le Fonds monétaire international, en échange d’un programme d’aide de 15 milliards de dollars (11,3 milliards d’euros).

Les "liquidateurs" de Tchernobyl sont un groupe de pression important en Ukraine et organisent régulièrement des manifestations devant le Parlement à Kiev.(Source Reuters)"

(4) Ralph Graeub « L’effet Petkau » p94
p95 « l’inquiétant effet de l’iode radioactif sur les fonctions de la glande thyroïde et de ce fait sur le développement intellectuel de l’enfant dans le sein de sa mère pourrait être une des conséquences les plus sournoises de la fission nucléaire_ à côté de la mortalité infantile en augmentation et des atteintes tardives tel que le cancer »... « Il est remarquable qu’en 1986 un représentant de la CIPR (Thorne) devait admettre qu’il n’existe pas de dose de tolérance pour l’apparition d’atteintes du cerveau après irradiation dans le sein de la mère.
Ce serait plus que tragique si, dans une société de technologies de pointes justement, une de ces technologies amoindrissait l’intelligence, dont cette société a justement le plus grand besoin. »
p97 explications effet Petkau-faibles doses

Notes et Annexes :

a) Yves Lenoir https://www.cqfd-journal.org/en-passant-par-Tchernobyl

b) sur historique socialiste atome crochus
http://www.legrandsoir.info/atomes-tres-crochus.html

c) Jacques Rey paru dans la revue Campagnes Solidaires N°264 de juillet2011 (Voir annexe)
http://www.confederationpaysanne.fr/campagnes_solidaires_5.p...

d) sur réseau SDN
http://www.sortirdunucleaire.org/index.php?menu=sinformer&sousmenu=revue&page=article&id=172&num=22

e) lien tribunal permanent des peuples 1996 à Vienne Autriche :
http://wilpfinternational.org/publications/

f) Bertrand Méheust (revue N°51 SDN p23-24) parle « d’irrationalité abyssale »... « Le risque du nucléaire ne peut être pris car il entraîne des conséquences incontrôlables et sans commune mesure avec la durée dans laquelle s’inscrit la vie humaine »

g) Jacques Ellul « on nous somme de prendre constamment des décisions au sujet de problèmes ou de situations qui nous dépassent. »

h) http://www.legrandsoir.info/epr-en-pleurer-de-rage-ou-en-pouffer-de-rire.html

i) http://www.lemonde.fr/planete/article/2011/12/07/pour-le-nucleaire-il-n-y-a-jamais-de-responsables-trop-d-interets-sont-meles_1614282_3244.html#ens_id=1493262

j) 18.11.2011 courriel commentaire d’un membre du comité « Pour l’indépendance de l’OMS » sur l’interview De Janette Shermann :
« Entre autres, j’ai fait ce commentaire à Janette sur l’interview qu’elle a
fait avec Karl Grossman.

J’ai dit ceci : Me mettant à la place d’un public encore sceptique, mais prêt
à apprendre, la question se posera : "Mais comment est-ce possible que 1
million de morts - une catastrophe de santé publique - ait eu lieu sans que
le monde soit au courant ?" Il faut que nous répondions à cette question et
c’est dommage que Karl Grossman ne l’a pas posée. Même si les deux ont fait
une entrevue superbe.

Dr Maria Neira, de l’OMS, dans le documentaire de la BBC utilise cet
argument pour dé-crédibiliser le livre du NYAS. Elle dit plus ou moins :
"C’est absurde. On n’aurait jamais pu cacher une telle chose." Elle en
connaît RIEN en science des rayonnements donc il est possible qu’elle croit
sincèrement qu’on n’aurait jamais pu cacher ces morts.
Justement, il est très facile de les cacher. Et le lobby nucléaire a utilisé
cette astuce à fond pendant un demi-siècle.

Les morts supplémentaires attribuables à Tchernobyl (ou n’importe quelle
contamination) vont être noyées dans l’immense nombre de cancers causés par
la radio-contamination depuis 60 ans et par la contamination chimique, depuis
150 ans et par l’ interaction des deux. C’est comme trouvé une goutte d’eau
dans une piscine.

Il est vrai qu’il est difficile (mais pas impossible comme Yablokov décrit)
d’attribuer tel ou tel cancer (ou autre maladie) à la radio-contamination de
Tchernobyl (ou autre source) parce que les contaminants aujourd’hui sur
terre sont multiples.

Le chapitre par Yablokov sur les problèmes de méthodologie dans le livre est
à lire absolument surtout par les non-scientifiques comme moi.

Il y a une ironie grotesque. Les dimensions de l’épidémie de cancer (et
d’autres maladies dues aux contaminations diverses) empêchent
l’identification des contaminants spécifiques et divers. L’épidémie est trop
grosse pour être examinée !!!! »

k) Communiqué du 1er août 2006
FONDS DES NATIONS UNIES POUR LA POPULATION (UNAFPA)
"LA MORBIDITE DES ADOLESCENTS A AUGMENTE AU BELARUS.

Selon les données de l’UNFPA la morbidité totale des jeunes adolescents a augmenté de 30,9 % au cours des 10 dernières années. De l’avis de l’UNFPA, le niveau de la santé reproductive des adolescents influe entre autres sur l’état démographique total du pays, compte-tenu du fait qu’en 2005 la population du Belarus a diminué de 49 900 unités.

L’augmentation de la morbidité est mentionné pratiquement dans toutes les classes de maladies. Au cours des 10 dernières années, les rythmes d’augmentation des maladies les plus élevées sont enregistrées dans les pathologies suivantes :
- les maladies circulatoires ont augmenté de 114 %
- les maladies du système musculaire-squelettiques de 83,6 %
- les néoplasies malignes de 74 %
- les maladies de la glande thyroïdes de 42,4 %
- les maladies du système génito-urinaire de 39,8 %
- les pathologies des organes respiratoires de 30,3 % dont l’asthme bronchique de 92,5 %
- le diabète sucré de 23,7 %
- les troubles psychiques de 40 %
"

l) Extraits du livre Bandajevski Tchernobyl 25ans après N.F. Dubovaya G.S. Bandajevskaya 2011

p24« entre 1994 et 2008, la population de Biélorussie a diminué de 607 400 personnes (soit de 5,9%).
Il faut noter la diminution du nombre d’enfants de moins de 15 ans, qui a baissé de 290 000 entre 2000 et 2009. » p51 « La corrélation entre la fréquence des cancers de la thyroïde et la densité de la contamination par Césium137 des territoires de résidence de la population a été révélé. »

m) Extraits du livre Yablokov Tchernobyl, Conséquences de la catastrophe pour l’homme et la nature A.V.Yablokov V.B.Nesterenko A.V.Nesterenko Académie des Sciences de New-York 2010
http://www.nyas.org/Publications/Annals/Detail.aspx?cid=f3f3bd16-51ba-4d7b-a086-753f44b3bfc1

« 7.2. Cancer de la thyroïde
Le problème du cancer de la thyroïde attire particulièrement l’attention non seulement
parce que la morbidité de ce cancer est pour le moment la plus considérable quantitativement
parmi toutes les néoplasies malignes causées par la catastrophe de Tchernobyl, mais aussi
parce que la glande thyroïde constitue un agent central du système endocrino-hormonal, et son
affection provoque des dizaines d’autres maladies sérieuses.
Mortalité des liquidateurs [1. – 14.] 8.conclusion
La destruction des structures du système nerveux central va multiplier le nombre de
retardés mentaux, ce qui risque de conduire à une véritable débilisation de la société. Les
conséquences génétiques se laisseront observer pendant de nombreuses générations encore
dans le fonds génétique de l’humanité.
Si on se place sur le plan de la morale universelle, il est absolument inexplicable que
l’AIEA, l’OMS et les fonctionnaires spécialistes du nucléaire mettent « des lunettes roses » et
assurent la société que la catastrophe de Tchernobyl a des effets dirait-on quasiment
bénéfiques. Cette position empêche que puisse se mettre en oeuvre une politique responsable
et efficace, capable de réduire au maximum les conséquences de la Catastrophe pour la santé
de l’homme."

autres documents joints :
_1957RapportOMSavantmainmise lobbiNucCopie_2008.MycleSchneiderLenucléaire-en-francecopie_2008MichelFERNEXconferenceChernobylLYONcopie_2011.09.IPPNWrecommandationJaponCopie_2011.BusbyFukushimarecommandationcopie_Levothyrox Ventes 2002-2007copie_PECTINEgalina_bandazhevskayaNesterenkoCopie_Tchernobyl_consequencesTribunalpermanentdesPeuples

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d'indiquer ci-dessous l'identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n'êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions'inscriremot de passe oublié ?