Accueil > Divers et varié > A Méditer... > Pour un militantisme citoyen

Pour un militantisme citoyen

lundi 24 novembre 2003, par Manu, un citoyen

Dans le mouvement altermondialiste, j’ai pu rencontrer plusieurs formes de militantisme et c’est à mon sens, ce qui fait la force de ce courant de pensée.

C’est également un des principaux points de fragilité du mouvement : Comment concilier les cultures inhérentes à chaque personne sans tomber dans des travers extrémistes ?

Cette question a trop souvent été éludée. A mon sens, avant de réfléchir au monde que l’on voudrait construire, il faudrait d’abord réfléchir aux rapports de force que l’on veut ou que l’on ne veut pas instaurer avec l’autre afin de construire une base de relation solide.
En effet, la question des rapports de force, même si elle dérange, si elle est éludée revient immanquablement sur le tapis ou si elle n’y revient pas, c’est qu’un rapport de force tacite s’est déjà instauré. Le problème, c’est que quand ce rapport de force s’est instauré, il est légitimé par le fait accompli et pas toujours par un fonctionnement démocratique, garant du respect de la diversité des opinions.

Ce texte n’est en aucune façon une accusation mais plutôt une piste de réflexion pour chaque militant :
De quel genre de militantisme voulons nous ?
- Du genre milite, consomme des idées et tais toi ?
- Ou du genre démocratique ou chacun exprime ces idées et ou seule l’idée commune fait avancer le mouvement ?

Evidemment on me répondra plutôt que l’on fait partie de la seconde catégorie, mais qu’en est il des actes ?

Reste t’on entre militants à se masturber la tête sur le meilleur moyen de construire un monde plus juste sans s’en donner les moyens au jour le jour, dans sa relation à autrui ?
Est-ce que notre militantisme est révélateur de frustration anciennes ou bien au contraire d’un penchant hédoniste, d’une volonté de se mettre en avant ?

Qu’elles que soient ces motivations, je poserai une seule question à celui qui veut s’engager :

Pour toi, la démocratie, la liberté d’expression, l’ouverture vers l’autre même si elle n’est pas spontanément créée par une affinité particulière, c’est quoi ?

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d'indiquer ci-dessous l'identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n'êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions'inscriremot de passe oublié ?