Retour au format normal
Votre, notre silence nous tue

Votre , notre silence nous tue ! Agir !

Pour réduire le déficit de l'assurance chômage estimé par l'UNEDIC à 4,5 milliards d'Euros en 2003 , la CFDT, la CGC, la CFTC et le MEDEF ont signé dans la plus grande discrétion un accord réduisant les droits des demandeurs d'emploi. Cette disposition s'applique alors que nombre d'entre nous ont signé un Plan d'Aide au Retour à l'Emploi(PARE), contrat qui garantissait un temps d'indemnisation sans qu'il leur soit possible de le remettre en question à posteriori et rétroactivement.

Si l'UNEDIC est en déficit c'est en grande partie dû aux exonérations consenties aux patrons .et non a cause des chômeurs qui ont cotisé. Dans les contrats signés par les chômeurs avec les ASSEDIC, nulle part ne figure une clause de révision. Il s'agit donc bien d'une rupture unilatérale de contrat. L'on ne peut reprocher aux chômeurs la responsabilité d'une gestion qui incombe uniquement aux administrateurs de l'UNEDIC.

C'est pour tout cela que le 5 janvier le mouvement Halte à la Précarisation a déposé trois dossiers de personnes chez Maître CHIKAOUI Bardine avocat à Montpellier, afin d'attaquer en justice les ASSEDIC pour rupture unilatérale du PARE. Si vous souhaitez en faire de même contactez nous au 05 65 59 87 79 ou 06 82 52 81 .La constitution oblige à ce que toute personne ait des revenus convenables d'existence.

Ne nous laissons pas faire, ils ont volé nos cotisations et nos allocations pour les mettre dans la poche des patrons. L'UNEDIC c'est aussi nous, nous voulons garder nos acquis et nos droits. Chômeurs nous ne l'avons pas choisi ! C'est grâce à vous et à nous qu'ils vivent et continuent à exploiter !Notre silence, votre silence nous tue ! Partage des richesses pas de la misère ! Chômeurs , salariés tous les précarisés unissons nous ! Signez la Pétition !

Halte à la Précarisation, 1 rue droite 12100 Millau

mary, 14 janvier 2004