Retour au format normal
Alerte à l'AGCS

En 1998, une mobilisation citoyenne faisait échouer la ratification de l'AMI (Accord Multilatéral d'Investissement), concocté dans l'ombre des bureaux de l'Organisation Mondiale du Commerce. L'AMI devait consacrer la prépondérance des intérêts des firmes transnationales sur les législations nationales du monde entier, et ce dans tous les domaines d'activités. Ce qui est sorti par la porte en 1998 est aujourd'hui en train de revenir discrètement par la fenêtre, sous la forme de l'AGCS (Accord Général sur le Commerce des Services).

Des raisons techniques nous empêchent d'afficher cet article "normalement". Il se trouve sur une page à part.
Gilles Gesson, 4 avril 2003