Retour au format normal
La BLR (Boucle Locale Radio)

La BLR permet en théorie de se connecter à l'internet haut débit via le réseau hertzien. En France, les licences ont été attribuées en août 2000 à des opérateurs privés. Depuis, presque rien.
Un exemple de l'inefficacité d'un service piloté par la finance.

La BLR permet de raccorder des zones isolées sans avoir besoin de poser des câbles, comme pour l'ADSL, puisque l'information est transmise par ondes. Pour connecter une zone isolée, il suffit donc de quelques relais (tous les 5 ou 8 km) qui permettent de rejoindre le câble haut débit le plus proche.
C'est donc une solution économique, techniquement au point, et on est en droit de se demander pourquoi elle ne se développe pas. La réponse est sans doute dans les choix effectués par les opérateurs téléphoniques. La "bulle internet" (folie spéculative qui a eu lieu à l'époque des start-ups) est retombée, il n'y a donc plus aucun intérêt à spéculer. Et quelle rentabilité attendre à relier 3 pékins perdus dans leur cambrousse ?

Seul un opérateur public, capable de prendre des décisions non rentables, pourrait amener un tel service dans les campagnes.

Une de nos exigences pourrait être l'établissement d'un opérateur public européen, qui ne serait pas piloté par la recherche de profit mais par des notions telles que le développement durable ou l'utilité sociale.

Liens internet

Thierry, 16 avril 2003