Retour au format normal
Le Larzac éclaté

Je n'espérais plus.Et puis voilà qu'au Larzac cela frémit, me faisant renaître de mes cendres, 30 ans après.

Mais j'ai peur pour BOVE, comme j'ai crains pour Coluche.

Je me demande s'il n'y a pas risque de "Mecquisation" du Larzac, j'entends par là que la répétition de la manifestation à l'Hospitalet n'exposerait pas à terme la caricaturisation du mouvement. Caricaturisation par les jeunes générations, par la majorité silencieuse, et par conséquence par les médias, dont les états d'âmes sont aléatoires...

Alors j'espère. J'espère que les "têtes" auront la sagesse d'exporter, d'éclater l'utopie naissante : celle d'un monde meilleur. J'espère que les "têtes grisonnantes" du mouvement utiliseront les mêmes méthodes de communication que ceux qui nous dirigent. Sans complexe aucun, pour aller vers nos jeunes générations, nos enfants et petits enfants.

J'espère. Didier DELAMONICA

Reporter web, 9 août 2003