pdf format Le collectif qui organise le rassemblement
 
Se rassembler
Les enjeux
Programme
Intervenants
Artistes
Participants
Librairie éphémère
Infos pratiques
Participer
Soutenir
Devenir bénévole
Échanger, discuter
Diffuser l'info
Rester informé(e)
Actualités
Point Médias

Larzac 2003 > Les enjeux

Demain, il sera trop tard&

Le Larzac va donc connaître à nouveau un de ces gigantesques rassemblements qui ont marqué son histoire récente. Trente ans après le premier d'entre eux (en 1973, pour soutenir les paysans en lutte contre l'extension du camp militaire), trois ans après le dernier (en 2000, pour soutenir les dix inculpés dans l'affaire du démontage du Mac Do), des dizaines de milliers de personnes vont se réunir à nouveau pendant trois jours sur notre haut plateau, pour répondre à l'appel lancé par la Confédération Paysanne.

Il y a trente ans, les paysans du Larzac criaient déjà à la face des gouvernants de l'époque, "Nous ne sommes pas à vendre !" Il y a trois ans, les mêmes criaient à la face de l'Organisation Mondiale du Commerce (OMC), "Le monde n'est pas une marchandise !" Dès lors, le lien est fait. Car le rassemblement de cet été a été imaginé pour mettre dans la ligne de mire de l'ensemble du mouvement social, le prochain sommet de l'OMC, qui se déroulera peu après au Mexique. Et il y a urgence, car l'OMC s'apprête ni plus ni moins à poser la touche finale à la privatisation globale de la planète, avec des conséquences désastreuses et irréversibles pour l'ensemble de l'humanité.

Le programme ? La transformation effective de l'ensemble des activités humaines, des êtres vivants et des ressources naturelles en marchandises, pour le seul bénéfice des firmes transnationales. Les moyens ? L'éradication pure et simple de toutes les législations nationales, dorénavant considérées par les maquignons libéraux comme des obstacles à leur insatiable voracité, maquillée en soit-disant "libre commerce". Le danger est tel que si l'OMC réussit son coup, c'en est fini de la démocratie elle-même. Une démocratie certes mal en point un peu partout dans le monde (et au nom de laquelle, soit dit en passant, les Anglo-Saxons viennent d'écraser le peuple irakien sous les bombes), mais qui constitue néanmoins le fondement du bien-être de l'humanité toute entière.

C'est dire l'ampleur du défi qui nous est imposé. Car plus que jamais, notre avenir, et celui des générations futures, est entre nos mains. Si nous ne réagissons pas aujourd'hui, si nous ne faisons pas tout ce qui est en notre pouvoir pour bloquer cette machine infernale, demain, il sera trop tard. C'est la raison pour laquelle nous avons décidé de réunir cet été toutes les forces vives opposées à la marchandisation du monde. Du Larzac doit retentir un formidable coup de semonce destiné à alerter l'ensemble de l'opinion publique. Car la mobilisation contre ce projet démocraticide de l'OMC, qui concerne directement chacune et chacun d'entre nous, doit être maximale.

Il faut à tout prix que Cancun soit un second Seattle.

 

Programme

Contacts  |  Mentions légales | Qui sont les signataires de l'appel au rassemblement ?